VGTRK prépare le lancement d’une nouvelle chaîne HD

La compagnie pan-russe d’État de télévision et de radiodiffusion VGTRK qui compte déjà dix chaînes thématiques dans son bouquet est prête pour en faire encore une et très prochainement.

Logo IQ HDIQ HD -c’est le nom d’une nouvelle chaîne qui fera sa parution au mois d’avril 2014. Sa grille de programmes sera composée des émissions scientifiques et  éducatives de trois chaînes thématiques sœurs : Nauka 2.0 (Science 2.0), Istoria (l »Histoire) et Moya Planeta (Ma planète) et visera le public russe et étranger.

Selon le chef du département de développement des technologies numériques de VGTRK Dimitri Mednikov le lancement de IQ HD est un des projets prioritaires du groupe. Chaque année le holding crée de nouvelles chaînes thématiques sous une marque commune « Tzyfrovoye televidenie » (Télévision numérique) et investit dans la création du contenu en haute définition (une chaîne Ma Planète à elle seule produit plus de 500 heures de contenu unique par an).

IQ HD sera donc une sorte d’agrégation des meilleurs émissions en haute définition issues des trois chaînes. Elle sera proposée par les opérateurs de la télévision à péage en Russie et dans les pays de la C.E.I. principalement, car la chaîne émettra en russe uniquement.

Voir la promo vidéo de la chaîne IQ HD

Source

Lire également sur notre blog :

Publicités

Nouvelle initiative de création de la TV indépendante en Russie

« We don’t want to depend on anyone but our viewers. If you like what we do, if you believe in us as much as we believe in you, then Dozhd won’t disappear ». (TV Dozhd)

La chaîne TV Dozhd dont l’avenir est désormais engagé a lancé une campagne de financement intitulée « Les jours de l’Indépendance ». A partir d’aujourd’hui (Lundi 24 mars) et jusqu’à lundi prochain la chaîne espère de lever les fonds nécessaires à son existence. Pendant cette semaine le contenu de la chaîne (normalement payant) sera disponible gratuitement sur YouTube et sur le site officiel de Dozhd TV.

DozhdTVUne action pareille est devenue vraiment nécessaire suite aux évènements des derniers mois lorsque de nombreux annonceurs ont refusé de coopérer avec TV Dozhd suite à son exclusion des bouquets des opérateurs russes de la télévision payante. Comme résultat TV Dozhd a perdu près de 80% de ses revenus ce qui a mis son existence en question.

Les spectateurs sont invités à financer le média de quatre façons :

  1. acheter un abonnement (pour ceux qui l’ont déjà, il est proposé de payer un abonnement à un ami)
  2. acheter des souvenirs , comme un chandail, un t -shirt, une tasse, un sac etc. ou bien d’acquérir un droit d’assister au tournage de l’émission « Sobtchak vivant . « 
  3. transférer l’argent sur ​​un compte bancaire de la chaîne ;
  4. acheter un « badge  » (c’est-à-dire une sorte de part, une action) Un « badge » coûte 500 roubles minimum et peut être acheter en utilisant la carte de crédit sur Internet.

 « Malgré et contre tous nous comptons de survivre et nous survivrons si vous nous aidez. En fait, nous allons exister tant que votre soutien ne s’épuise … A la fin de cette semaine nous feront le bilan. Il se peut que nous sauront recueillir assez d’argent pour assurer l’existence de la chaîne pour un jour, pour une semaine ou pour un mois ; et peut-être pendant des mois, tout dépend de vous » –  a déclaré la rédaction de la chaîne sur son site officiel. Dans la lettre à son audience le collectif de la TV Dozhd se compare à la télévision publique dans le sens traditionnel : une chaîne sans publicité, financée par ses téléspectateurs.

Un vrai défit non seulement pour une chaîne, mais aussi pour la société russe qui peut faire un choix et dire « OUI » ou « NON » à l’existence d’une chaîne indépendante. Une perspective encore plus intéressante vu que la Télévision publique russe (TPR), lancée par le gouvernement il y a un an, n’a pas trouvé l’écho dans les cœurs de l’audience russe et n’existe qu’aux maigres subventions du gouvernement.

En Russie, il n’existe qu’un exemple du média qui existe grâce au croudfunding : le portail Colta.ru, créé par le site de l’ancienne rédaction d’openspace.ru. Le ressource est opérationnel depuis Juillet 2012 et ne fonctionne que grâce aux des fonds collectés sur le portail Planeta.ru. Est-ce que le même principe de financement collectif serait suffisant au fonctionnement de la chaîne indépendante nous le sauront très prochainement.

Source

Lire également sur notre blog :

La chaîne russe TV Dozhd menacée d’interdiction

See on Scoop.itMédias en Russie

Sindeeva

La directrice de la chaîne Dozhd TV sert les poings.

« Aurait-il fallu livrer Leningrad aux Allemands pour sauver des centaines de milliers de vies ? », c’est cette question posée par une des seules chaînes de télévision indépendante en Russie TV Dozhd qui a fait polémique cette semaine en Russie. Elle a été rapidement retirée du site, et la direction de la chaîne s’est excusée sur internet. Mais le monde politique était déjà en effervescence. Certains opérateurs du câble ont même préféré suspendre la diffusion de la chaîne. Le porte-parole de Vladimir Poutine, a déclaré que la chaîne avait dépassé les limites de l’acceptable, et qu’il soutenait ceux qui demandaient des sanctions.

TV Dozhd est disponible en Russie sur Internet, câble et satellite. C’est une chaîne de télévision connue pour être indépendante, car c’est notamment la seule qui invite régulièrement sur ses plateaux militants, opposants, syndicalistes… tous ceux qui sont bannis des antennes des principales chaînes de télévision en Russie.

Récemment, suite à la diffusion par TV Dozhd d’un sondage sur le siège de Leningrad pendant la Seconde guerre mondiale, jugé maladroit, la chaîne a été victimes d’attaques et de menaces de fermeture de la part de l’État et de l’association de chaînes de télévision câblées en Russie. Par ailleurs, plusieurs « bouquets satellites » l’ont exclue de leur offre. Il s’agit là d’une technique classique en Russie, mêlant pressions politiques et financières, qui vise en réalité à fermer cette source d’information indépendante et gênante, le sondage étant à l’évidence utilisé comme un prétexte.

Selon le PDG de la chaîne Natalia Sindeeva, l’un des déclencheurs de crise a été une enquête menée par Alexei Navalny sur les propriétés de luxe des hauts fonctionnaires et des membres du parti « Russie Unie » dont le chef adjoint de l’administration du Kremlin Vyacheslav Volodin.

Médias en Russie‘s insight:

Si, comme nous, vous voulez soutenir TV Dozhd, il y a déjà une pétition à signer:

Je voudrais également d’exprimer ma considération à la chaîne israélienne Channel 9 qui, en solidarité avec la TV Dozhd, a fait un sondage parmi ses téléspectateurs en posant une question-bombe : « Pensez-vous que les Juifs européens ont provoqué l’Holocauste eux-mêmes? « 

Sur son site Internet la rédaction de Channel 9 a écrit:

« …Nous remercions tous nos téléspectateurs qui ont participé à la manifestation de solidarité avec les journalistes de TV Dozhd en Russie et voudrions présenter nos excuses à tous ceux dont les sentiments ont été blessés. Nous croyons que, dans ce cas particulier, la réponse a été encore plus importante que la question.  Nous n’avons eu aucun doute par rapport à nos téléspectateurs.  ( 91 % des téléspectateurs ont répondu « non», 9 % – «oui» ). »

Source | Vidéo

See on blogs.mediapart.fr

Tricolor TV – le premier opérateur de la TV payante par satellite en Europe

Une très bonne nouvelle chers lecteurs, car il parait que les satellites du plus grand opérateur russe de la télévision par satellite volent plus haut que le « ciel » (réf: BSkyB) 🙂 Allons savoir pourquoi…

TricolorBskyB

Le classement est fait entre les opérateurs de la télévision payante par satellite en Europe (selon les abonnés actifs de chaque opérateur)

Ça y est! Le plus grand opérateur russe de la télévision par satellite Tricolor TV est en train de dépasser les géants Européens, car depuis hier soir, sa base des abonnés actifs (ceux qui payent régulièrement leurs abonnements) a atteint 10 millions. Ceci a permis à « l’opérateur à trois couleur » de se grimper à la première place parmi les opérateurs de la télévision payante par satellite en Europe.

Du coup, le fameux  BSkyB avec ses 9,8 millions d’abonnés actifs devient numéro deux tandis que Sky Italia (4,8 millions d’abonnés actifs) est obligé de se contenter de la troisième position.

Alexander Makarov, le directeur général de Tricolor TV a fait remarqué que l’année prochaine l’opérateur va se concentrer sur la réduction du nombre de sa base passive (les abonnés au bouquet gratuit de l’opérateur) en introduisant de nouveaux services et bouquets (l’année prochaine leur nombre peut augmenter jusqu’au 3, l’introduction d’un bouquet composé des chaînes sportives uniquement est envisageable). Une action à grande échelle pour remplacer les anciens récepteurs de télévision qui ne supportent pas le format HD est également prévue en 2014.   

Pour info. A la date du 15 décembre 2013 la base de Tricolor TV compte  13 995 000 abonnés ce qui signifie que le nombre de ses abonnés actifs est de 71,4%. 

Lire également sur notre blog:

32,5 millions d’abonnés à la télévision payante en Russie

Que des bonnes nouvelles apportées par le vent de l’Est. Le marché de la télévision payante en Russie grandit et montre une croissance continue.

PayTV_1H2013

Selon IKS-Consulting, le nombre d’abonnés à la télévision payante en Russie a augmenté de 13% par rapport à 2012 ce qui signifie qu’ils sont plus de 32,5 millions  (données Juillet 2013). Le nombre d’opérateurs avec une base d’abonnés de plus de 1 million a aussi progressé. Désormais il faut parlé du Top-7 (et pas du Top-5 qu’auparavant) qui représentent 78% du marché russe. Les deux nouveaux « millionnaires » sont  l’opérateur satellite Orion Express (la plus forte croissance en Russie, +81% d’une année sur l’autre) et Vimpelcom, dont le service IPTV a gagné 22% de nouveaux clients.

Ainsi, la pénétration de télévision payante en Russie était de 58% à la fin du mois de juin 2013. D’après les analystes de IKS-Consulting, ce chiffre peux atteindre 68% en 2018 (ce qui dépasse les prévisions de l’année dernière).

Télévision par câble reste la technologie la plus populaire représentant plus de la moitié de tous les abonnés. Cependant, en dépit de la construction des réseaux, la part de la télévision par câble se rétrécit progressivement au profit de la télévision par satellite et l’IPTV. Selon les estimations d’IKS-Consulting, la part du « satellite » et de l’IPTV  atteindra 51% vers 2018 (39% et 12% respectivement). 

Et voici quelques stats.

Bonne lecture!

Les opérateurs russes avec une base d’abonnés de plus de 1 million (1H 2013)

Opérateur 1H 2012 1H 2013 Croissance
Tricolor TV 7950 9500 19%
Rostelecom 6188 6900 12%
MTS 2937 2884 -2%
ER-Telecom 2006 2469 23%
Orion-Express 750 1360 81%
Akado 1099 1111 1%
Vimpelcom 855 1042 22%

PayTV_parTech1H2013

La part de marché de la télévision payante en Russie (par technologie), 1H 2013
Téchnologie 1H 2012 1H 2013 Croissance
TV par câble 58% 54% 4%
TV par satellite 34% 37% 23%
IPTV 7% 9% 44%

Tricolor TV prive les pirates de la haute définition

Alors que la Russie est habituellement connue comme un pays plus laxiste, elle se révolte contre le cardsharing. 

TricolorTV_HDLa news est courte mais importante. Tricolor TV, qui a vu de plus en plus de personnes faire du partage de mots de contrôle, a changé dernièrement son cryptage.

L’encodage du DRE crypt 2 a été modifié pour bloquer les personnes faisant du partage de carte. Donc le 15 février, la quasi totalité des personnes en sharing n’ont plus eu accès aux chaînes HD (visiblement ils ne proposent que ça).

Seulement deux chaînes restent visibles en cs, dont la chaîne chasse et pêche (Hunting and Fishing HD) et Teleputeshestviya HD (Télé-voyages HD de 1HDTV).

Via et BroadbandTVNews

Les russes sont de plus en plus séduits par la télévision HD

See on Scoop.itMédias en Russie

l'identité visuelle de la chaîne Rossya HD

l’identité visuelle de la chaîne Rossya HD (Russie HD du groupe VGTRK) qui a été lancée le 28 décembre 2012.

Selon une étude de l’IHS Screen Digest le nombre de ménages russes regardant la télévision au format HD a augmenté de 1,15 million pour atteindre 1,46 million d’abonnés en 2012 (+470% par rapport à 2011) . Grace à ce résultat la Russie monte la huitième place en Europe (2ème place en Europe de l’Est) pour le nombre d’abonnés à la télévision HD (en 2011, elle était à la 15e place seulement).

Un très bon résultat qui, selon les pronostiques de l’IHS Screen Digest, va encore s’améliorer; car la télévision en haute définition sera regardée par 4,08 millions de téléspectateurs russes à la fin de cette année et pourrait atteindre 7,69 millions en 2014. A cette allure, la Russie sera à la première place en Europe de l’Est et à la troisième en Europe après la France (11,09 million d’abonnées en 2012) et la Grande-Bretagne (7,52 million).

Selon le même étude, on comptait 45,1 millions d’abonnés à la télévision HD dans l’ensemble de l’Europe, soit 12 millions de plus par rapport à l’année précédente.

See on larussiedaujourdhui.fr

Médias en Russie‘s insight:

Un article très intéressant et pourtant, la HD ne peut pas être considérée comme un facteur de croissance adéquat pour l’industrie de la télévision à péage et voici pourquoi :

D’un côté, l’adoption massive de la haute définition s’explique par le remplacement du parc des récepteurs TV disponibles dans les magasins (aujourd’hui il est quasiment impossible d’acheter un poste TV qui ne soit pas équipé de Full HD ou HD Ready au pire des cas). D’autre part, les gens se préoccupent plus de la qualité des programmes que du format dans lequel ils sont diffusés. Cela peut vous paraître bizarre, mais selon l’analyse récente du bureau d’étude IKS-Consulting les téléspectateurs qui ne voient pas la différence entre la qualité d’image standard et celle en haute définition sont majoritaires.

Finalement, il s’agit juste du format qui pendant très longtemps a été considéré comme le point final dans l’évolution de la qualité d’image à la télévision. Hélas, le temps et notre mode de vie très marquée par la consommation apportent des modifications et un autre format inventé par la corporation japonaise NHK, a signé l’arrêt de mort de nos postes TV haute définition en 2013. Il s’agit de Super Hi-Vision (ou Ultra HD) capable à afficher seize fois plus de pixels que le format HD 1080p.

Du coup, pour mesurer la température du marché de la télévision payante en Russie il serait plus intéressant de suivre les fluctuations du taux de pénétration de la télévision à péage (tous genres confondus) et voir l’évolution du nombre d’utilisateurs des services de la télévision par câble / satellite ou via IPTV par rapport à l’année dernière. Je vais couvrir ce sujet très prochainement dans le cadre d’un article sur mon blog http://mediasrusses.com.

PS: La politique tarifaire et les pratiques commerciales de Tricolor TV qui est le plus grand opérateur de la télévision payante par satellite est un sujet à part qui mérite un autre article.

 

NTV lancera cinq chaînes thématiques en 2013

NTV

En fin de compte, un groupe de télévision NTV (lui aussi) a cédé à la tentation en décidant de créer son propre bouquet numérique des chaînes thématiques. (Rappelons que le premier bouquet numérique a été lancé en 2005 par Channel One Russia sous le nom de « Télé-famille numérique »; Par la suite,  la compagnie pan-russe d’État de télévision et de radiodiffusion (VGTRK) s’est activement impliquée dans ce processus et depuis 2010 elle a pu produire 15 nouvelles chaînes thématiques).

Quand à NTV, elle envisage de produire cinq chaînes en haute définition et les rassembler sous la marque « Trend » ; Ainsi « Trend – Serialy » (les séries) va proposer un large choix des séries TV russes dont les plus récentes, « Trend – Pravo » (le droit) mettra un accent sur les magazines des faits divers, les enquêtes criminelles et les drames policiers. La troisième chaîne du bouquet va s’appeler « Trend-Zvezdy » (les vedettes) et sera entièrement consacrée aux nouvelles du show-business. Le répertoire de la quatrième chaîne « Trend-Fakty » (les faits) comprendra les documentaires, les fictions, les films historiques et les émissions d’infotainment.  La dernière chaîne « Trend – Lifestyle » organisera la grille conformément à son nom: les émissions sur la mode, le style, la santé,  la cuisine, les voyages y seront majoritaires.

Compte tenu de l’énorme potentiel de la chaîne NTV qui pourra faire la promotion de ses chaînes câbles à l’antenne le bouquet « Trend » peut compter sur la croissance rapide des abonnés. Tout dépend de la qualité des émissions…

Source