CTC Media confirme le lancement de sa quatrième chaîne thématique

Cela fait quinze jours que CTC Media a reçu la licence de radiodiffusion pour la nouvelle chaîne mais aujourd’hui on peut dire officiellement que le célèbre holding lancera sa quatrième chaîne thématique en Russie. CTC Love composée principalement des programmes de la bibliothèque du holding sera distribuée sur les réseaux câblés russes et visera les jeunes fille de 18 à 25 ans. (le public de la chaîne généraliste de CTC est plus mûr, 25-34 ans). Cette niche est assez prometteur malgré que CTC Love sera obligée de renter en concurrence directe avec une autre chaîne thématique « pour les filles » – U TV.

CTCLove

Dans le premier temps quelques programmes de production étrangère sur la beauté et l’art de maquillage ainsi que les séries russes du catalogue CTC (Cadets, Ranetki et Papiny Dochki (Les filles de papa)) seront diffusés. Ensuite, selon le producteur général de la nouvelle chaîne Roman Sarkisov (ancien PDG des chaînes 2×2 et MTV-Russie) CTC Love doit commencer sa propre production vers 2014. La direction de CTC Love s’est donnée un délais de trois ans pour que « leur fille » soit disponible sur tout le territoire de la Russie (cela nous amène également à deviner sa volonté de faire passer la chaîne au troisième multiplex national).

Les frais liés au lancement de CTC Love (planifié sur printemps 2014) n’ont pas été divulgués. Cependant, selon les estimations du quotidien russe Kommersant, l’opération aurait pu coûter +/- 10 million de dollars (USD) au holding.

Source

Le holding CTC Media a été fondée en 1989. Aujourd’hui, elle trois chaînes de télévision dan ses actifs: CTC, Domashniy et Peretz.

Lire également sur notre blog:

Publicités

Lagardère Active lance la Chaîne du Père Noël en Russie

See on Scoop.itMédias en Russie

A quelques jours du lancement, le 1er décembre en exclusivité avec CANALSAT, de la 3ème édition en France de La Chaîne du Père Noël, et fort du succès de TiJi Russie (ТиЖи) et Gulli Russie (Гулли), Le Pôle TV de Lagardère Active s’apprête à lancer la première édition de Telekanal Deda Moroza (La Chaîne du Père Noël en Russie).
DedMorozTV

Du 1er décembre au 31 janvier 2014, ce sont donc près de 2 million d’abonnés à l’offre IPTV de Rostelecom (qui a signé le contrat d’exclusivité avec Lagardère), leader sur le marché des fournisseurs d’accès haut débit et des services d’IPTV en Russie, auront accès à une nouvelle chaîne « saisonnière » Telekanal Deda Moroza.

Avec cette nouvelle offre, les enfants pourront découvrir, en langue russe une programmation 100% Noël avec notamment des programmes exclusifs issus de la version française : Chris &Mas et la fabrique du Père Noël, les mini-ateliers du Père Noël ainsi qu’un large choix de séries, de films et de téléfilms pour toute la famille. Tout le contenu de la chaîne a été professionnellement  traduit. La grille des programmes a également été adaptée et les jeunes téléspectateurs verront des dessins animés et des films préférés de la production nationale qui ont prouvés leur qualité au fil des ans.

Gérald-Brice Viret, Directeur Délégué des chaînes de télévision France et Internationale de Lagardère Active, se félicite de l’arrivée de cette nouvelle chaîne sur le marché russe. « Après TiJi Russie et Gulli Russie, Lagardère Active, s’appuie une fois encore sur son expertise de l’univers jeunesse et de l’international, pour proposer au marché russe une nouvelle chaîne jeunesse avec une diversité de programmes et des contenus originaux à destination du jeune public. »

See on www.leblogtvnews.com

Strela – une nouvelle chaîne russe est lancée

logo_strela

Une nouvelle chaîne généraliste russe Strela (une flèche) a commencé à émettre à partir du satellite Horizons-2. Les éditeurs de la chaîne promettent de canaliser l’humeur positive et une riche palette de programmes éducatifs et de divertissement tout au long de la journée.

« Nous n’avons ni les bulletins d’information,  ni  les enquêtes criminelles, aucune information négative. Vous pouvez regarder notre chaîne en famille et ne pas avoir peur de gâcher votre soirée… » – proclame la présentation de la chaîne.

La chaîne Strela est diffusée en clair 24h/24 dans tous les bouquets de l’opérateur satellite Orion-Express (l’opérateur de la télévision payante qui connaît la plus forte croissance en Russie, aujourd’hui il compte plus de 1,4 million d’abonnés)

Source

A la TV russe c’est ‘Vendredi’ yuppie ! Tous les jours…

Pyatnitza

En tout cas, c’est ce que le président du groupe  ProfMedia Nikolai Kartozia a promis lors de la présentation de sa nouvelle chaîne thématique d’infotainment « Pyatnitza » (trad. Vendredi) lancée le 1 juin.

Cette chaîne, qui remplace définitivement la version russe de MTV, et ressemblera à TNT ou CTC ; c’est-à-dire, sa grille des programmes sera principalement composée des  émissions humoristiques et des séries pour les jeunes (audience 14+) ainsi que des programmes pour toute la famille. La chaîne débutera par les retransmissions alternées des anciennes émissions de divertissement satiriques (Projectorparishilton, Bolshaya Raznitsa) et des nouveaux programmes produits par ProfMedia (ex: Les gens de vendredi, une émission sur les coulisses de projets de télévision).

Parmi les projets qui sortent de l’ordinaire on peut citer les « Vivants » (Живые) – un cycle des programmes d’auteur dans lequel les gens bien connus en Russie seront amenés à lire leurs poèmes préférés aux téléspectateurs. Cette émission qui a évoqué l’intérêt des vedettes et des politiques russes ainsi que de certains acteurs britanniques et hollywoodiens (à ce propos, Hugh Laurie, le fameux Dr. House va également lire sa poésie préférée dans un épisode de « Vivants »). Ce projet ambitieux inaugura un bloc des programmes intellectuels  qui seront également présents sur la nouvelle chaîne « Pyatnitsa ».

kartozia

Le président du group ProfMedia Nikolai Kartozia à la présentation de sa nouvelle chaîne ‘Pyatnitza’

Le président de ProfMedia Nikolai Kartozia a commenté: «… il y a une croyance que la chaîne de divertissement et une télévision intelligente – ce sont deux pôles différents. Je pense que c’est un non-sens absolu inventé par les managers de télévision ineptes. Après tout, ce qu’on appelle des grands genres et des petits genres  – c’est aussi du non-sens. Chez l’homme, le grand et le petit vont de paire, on en trouve toujours, tout dépend dans quelle proportion … ». En décrivant la nouvelle chaîne, il a ajouté: « Globalement « Pyatnitza » est destiné à un public de 14 à 44 ans, mais, en fait, il s’agit d’un canal pour ceux qui veulent se sentir jeune ». 

Grace à une forte campagne marketing et un concept prometteur « Pyatnitza » a déjà « réservé » une place dans toute la distribution des médias. En plus de la diffusion hertzienne la nouvelle chaîne sera présente dans les réseaux de tous les acteurs majeurs de la télévision payante :  « Tricolor TV », « Rostelecom« , « MTS« , « Orion Express »  et autres.

Quand au positionnement de « Pyatnitza TV » la question reste posée. Les experts des médias ont été surpris (pour ne pas dire abasourdis) lorsqu’ils ont appris le montant que le  holding « ProfMedia » était prêt à dépenser pour un redémarrage. Selon Vedomosti, près de 100 million de dollars seront dépensés pour assurer le fonctionnement de la nouvelle chaîne lors de deux premières années. (rappelons-nous que même la télévision publique russe n’a eu que 60 million pour assurer son fonctionnement). Une démesure ? Peut-être. Selon Alexander Rodnyansky, l’ancien président du CTC Media, c’est un investissement agressif qui ressemble à un pari au casino : gagné ou perdu. « On dépense un montant pareil pour faire sortir la petite chaîne de télévision au premier plan pour qu’elle s’esquisse entre les leaders » – dit Rodnyansky. Le marché de télévision russe n’a vu que quelques-uns de succès pareils :  la NTV, TV 6, CTC et TNT.

N’oublions pas que la concurrence sur le marché des chaînes de divertissement est d’envergure : CTC, Peretz, U, Muz-TV sont bien installées. Par ailleurs, la chaîne MTV Russie (désormais gérée par Viacom) ne veut pas quitter la Russie et sera toujours présente dans les réseaux des opérateurs du câble et du satellite.

Lire également sur notre blog :

Via

Les séries HBO, CBS sur les nouvelles chaînes d’Amedia

amedia_hbo2

Après avoir conclu des accords de volume et d’exclusivité avec les producteurs américains CBS et HBO la société russe Amedia (un des plus grands producteur des séries TV) a annoncé le lancement des deux chaînes de télévision qui vont saturer l’appétit des spectateurs russes. Et à regarder l’offre des chaînes Amedia I et Amedia Premuim HD elles vont vraiment le faire : Elementary, les nouvelles épisodes de The Borgias et de House of Lies, True Blood, Game of Thrones, Girls, The Wire, Enlightened, American Horror Story, Newsroom ce ne sont que quelques atouts que Amedia a mis en avant. Il y en a d’autres…

Une chose importante. Toutes les premières apparenteront en Russie presque simultanément avec leurs sorties aux Etats-Unis et, selon la déclaration du Directeur des programmes d’Amedia TV Denis Gorshkov, « au moins quelques jours avant l’apparition de ces séries sur les torrents ».  

Le fondateur d'Amedia Alexandre Akopov

Le fondateur et le président d’Amedia Alexandre Akopov

A part HBO et CBS, la compagnie d’Alexandre Akopov a déjà signé les contrats à long terme avec d’autres producteur connus dont Showtime, Warner et Starz.  Dans son interview à TBI, le patron d’Amedia a mentionné qu’il y avait aussi de nouveaux accords de programmation en cours de réalisation et qu’actuellement Amedia était sur ​​le point d’ajouter le contenu d’un fournisseur-clé des programmes internationaux au Royaume-Uni.  Alexandre Akopov a refusé de nommer des accords à venir en laissant comprendre que le budget de programmation de sa compagnie  s’étendait à des dizaines de millions de dollars. Le contenu des nouvelles chaînes d’Amedia « …n’est généralement pas sur le marché russe. Juste quelques séries comme Sex and The City ont été diffusées en clair auparavant mais pas dans ce volume. Personne n’a systématiquement mis du contenu HBO, Showtime ou CBS à l’antenne » – a-t-il ajouté.

Donc, l’intérêt des opérateurs doit être au rendez-vous. NTV+ ainsi que les services de la télévision payant de MTS, Beeline et de ER Telecom ont déjà signé les accords de diffusion, huit autres opérateurs russes sont actuellement en pourparlers avec Amedia ce qui lui permettra de toucher la marque de 12 million abonnés selon les premières estimations du groupe.  

amediaLa chaîne Amedia Premium HD sera vendue à la carte et coûtera 99 roubles (2,40€) chez tout opérateur. Quand à Amedia I, elle jouera un rôle promotionnel pour Amedia Premium et sera distribuée dans les bouquets de base. Toutes les deux chaînes seront disponibles en HD. Le revenu issu de la diffusion des nouvelles chaînes sera également

complété par un service over-the-top d’Amedia Amediateka.ru où les assoiffés des séries pourront accéder au contenu des trois chaînes (*) d’Amedia moyennant une somme de 229 roubles (5,50€) par mois.

(*) la chaîne Amedia dont le contenu se basait sur la diffusion des programmes produits par le groupe a été créée en juillet 2011. En 2013 elle a été renommée en Amedia II suite au lancement de Amedia I et Amedia Premium HD.

Via

Pour info :

La compagnie Amedia a été créée en 2002 par un ex-PDG de la chaîne Rossya Alexandre Akopov. Aujourd’hui elle dispose de son propre studio de production de cycle complet situé au centre de Moscou. Seize pavillons d’une surface totale de 40 000 mètres carrés la classe parmi les plus grands producteurs de contenu télévisuel en Russie. Les chaînes de télévision russe Perviy, Rossya, TNT, REN, TV3, Domashniy, Carrousel, STS et ukrainiennes STB, Inter, 1+1, Novy Kanal et STB sont les clients principaux d’Amedia.

Lire également sur notre blog:

La chaîne AMEDIA élargie ses horizons

Le métro de Moscou veut sa propre chaîne TV

Ça y est! A partir de 2014 le métro de Moscou aura sa propre chaîne de télévision dont la vocation sera d’informer les passagers sur les dernières nouvelles, l’état du trafic routier et souterrain de la capitale, des accidents et des règles de conduite en cas d’urgence.

MetroTV

La nouvelle chaîne sera disponible sur les écrans mobiles et statiques repartis sur l’ensemble du réseau et diffusera de 5h30 à 1h00 sans interruption. Les bulletins d’information sous-titrés paraîtront au moins une fois par heure, d’autres émissions en direct seront aussi à l’antenne dont 70% du contenu devra être accessible par la radiodiffusion en mode silencieux.

Comment évaluer cette nouveauté ? A en croire les spécialistes du marketing et les journalistes qui reprennent leurs propos, la nouvelle chaîne ouvrira un grand potentiel pour les annonceurs qui pourront accéder aux 7 – 8 millions de passagers qui se déplacent quotidiennement dans les tunnels du « palais souterrain » et qui, de leur côté, en rêvaient depuis longtemps et n’attendaient que ça…. Est-ce vrai?

MetroRushOurPour répondre permettez-nous de vous poser une seule question: avez-vous pris le métro à Moscou? Si oui, nous pensons qu’à part l’art décoratif des années 1930, vous devez garder souvenir des flots de gens qui marchent épaule contre épaule dans les passages interminables ou bien du « tsunami » provoqué par l’ouverture  des portes à l’heure du pointe, des clochards qui font la manche et du sifflement à l’intérieur de la rame et du bruit extérieur assez fort qui s’intensifie grâce aux plafonds voûtés des stations. Alors, toujours envie de regarder la télé?… 🙂

Metro_WiFiBlagues à part, il nous est vraiment difficile d’imaginer le public de la nouvelle chaîne de télévision du métro de Moscou. Des ados ? Allez! On les voit bien avec leurs oreilles cachées sous les casques de tous genres, en mitraillant leurs amis des textos ou des messages sur les réseaux sociaux. Les jeunes de 21 à 35 ans ? La plupart d’eux ne regarde plus la télé linéaire et sont intégralement occupés par « le monde merveilleux » des smartphones, des tablettes ou bien des consoles des jeux vidéo portables. Les cadres confirmés? C’est du pareil au même; sauf que parmi eux on peut encore rencontrer les individus passionné de la lecture (livre, magazine, journal … peu importe), si non la plupart choisit de ne pas quitter son boulot et voyager collé à l’écran de l’ordinateur. Des retraités alors ?  Possible, mais ce n’est pas eux qui ont le pouvoir d’achat, de plus le prix de la publicité dans les transports est normalement très élevé (plus qu’à la télé pendant les « heures creuses »).

Donc, Il faut que l’offre soit VRAIMENT intéressante aussi bien pour les « petits » que pour les « grands ». Si non, des passagers constamment dérangés par le va-et-vient,  étourdis par le bruit des rames ne regarderont pas la télé et n’absorberont pas la pub pendant leur trajet.

Il s’en suit que le chantier capital du développeur de la chaîne sera de choisir un contenu pertinent et de qualité qui soit diffusé avec la publicité mélangée à des bloques de l’information utile (l’état du trafic, la météo, les accidents et même les sujets courts sur le bon comportement dans le transport). Cela permettra à la « chaîne souterraine » de trouver son audience et ne pas répéter les fautes de la chaîne de télévision de métro à Kiev (Ukraine) où la composition de la grille des programmes a été pris à la léger et s’est soldé par des « allergies » de nombreux passagers obligés de voir les défilés de mode interminables, des shows de ou « à la »  Mr. Bean et des images des chiens qui tournaient en rond coupés par la pub …

TravailDeSiziphA notre avis, c’est un travail de Sisyph, car tous les passagers du métro auront bientôt accès à WiFi ; c’est à dire, ils vont choisir eux-mêmes quel contenu regarder et quelle application utiliser pour s’informer ou se divertir pendant le trajet. Si nous étions en mesure de donner les conseils aux dirigeants du métro de Moscou, nous aurions suggéré d’abandonner ce projet et de développer une bonne application pour les appareils mobiles connectés en gardant les écrans déjà installés dans les halls des stations pour la publicité et les infos pratiques. Les passagers apprécieront, vous verrez!..

Lire également sur notre blog (si le sujet du métro russe vous intéresse:) :

VGTRK lance sa dixième chaîne thématique!

La direction de la VGTRK (une compagnie pan-russe d’État de télévision et de radiodiffusion) réfléchissait longtemps sur le projet qui pourrait compléter son bouquet thématique des chaînes éducatives déjà lancées : Nauka 2.0 (trad. Sience 2.0) et Moya Planeta (trad. Ma planète) et qui pourrait faire la concurrence à d’autres chaînes thématiques présentes sur le marché. Le pari a été placé sur l’histoire.

Historya

L’Histoire (Historya, en russe), c’est le nom de la nouvelle chaîne de télévision qui sera lancée aujourd’hui, le Jour de la Victoire qui se fête le 9 mai en Russie, à 15h00. Sa grille de programmes sera à 75% remplie de contenu produit en interne par VGTRK. Les 25% restants seront occupés par les émissions populaires des grandes chaînes étrangères comme BBC, History Channel, SkyVision et autres … Les documentaires, les films, les reconstructions historiques seront parmi les genres les plus représentés ; En même temps d’autres projets intéressants seront également mis à l’antenne plus tard: des émissions analytiques, des talk-shows  ainsi que des formats courts permettant de prouver au jeune public que l’histoire peut être amusante, passionnante et instructive à la fois.

Historya_PromoVoir la promo de la  nouvelle chaîne de télévision Historya

«Ce sera un canal pour un public familial. Nous voulons nous assurer que les gens de différentes générations pourraient y trouver quelque chose d’intéressant. Cependant, nous ne voulons pas que le chaîne soit perçue comme édifiante… » – a déclaré le rédacteur en chef de la chaîne de télévision Historya Alexey Denisov

La nouvelle chaîne sera la 10ème dans le bouquet thématique de VGTRK et sera diffusée sur tous les réseaux câbles, satellites, IPTV en Russie et dans les pays de la Communauté d’Etats Indépendants (C.E.I.)

Source Lire également sur notre blog :

La Russie se dote de sa chaîne parlementaire

Vmeste-RF

L’heure a sonné pour le Conseil de la Fédération qui, suite à des promesses de Mme Matvienko, a lancé sa propre chaîne TV « Vmeste-RF » (trad. Ensemble-FR (abrégé de Fédération de Russie)) le 27 avril 2013.

La nouvelle chaîne vise à doter la Russie d’un organe similaire au Public Sénat, capable de rendre compte en direct de l’activité parlementaire. A part des transmissions des séances du Conseil de la Fédération et des bulletins d’information journaliers elle proposera des films, des documentaires et des reportages d’auteur.

Pour commencer « Vmeste-RF » s’est dotée d’un budget modeste de 80 millions de roubles (1,97 million d’euro). D’ores et déjà elle est accessible gratuitement par Internet en streaming et serait probablement incluse dans un bouquet de Tricolor TV qui est le plus grand opérateur de la télévision payante par satellite en Russie.

Source

Lire également sur notre blog:

Une nouvelle chaîne 3D est lancée en Russie

HD_Media3D

A l’heure où l’industrie de la télévision se plaint de son manque de contenu au format 3D, la compagnie russe HD Media lance une nouvelle chaîne 3D, disponible 24/24h et 7j/7.

La grille de programmes de la nouvelle chaîne est composée de trois blocs : « Mouvement perpétuel » qui raconte les réalisations de la civilisation dans le domaine des transports; « Le monde de l’esthétique » qui se concentre sur l’industrie de la beauté, SPA, médecine esthétique, cosmétologie, etc. et le troisième bloc qui s’appelle « Terra Incognita » entièrement consacré aux mystères de notre planète.

Selon le communiqué de presse de la compagnie sa chaîne HD Media 3D a commencé sa diffusion en mode test depuis le 27 décembre 2012. Maintenant elle devient disponible dans les bouquets des opérateurs satellitaires, les réseaux câbles, mais aussi en streaming via le boîtier décodeur VINTERA.TV qui délivre le contenu sur tous les supports dont les téléphones mobiles sous iOS et Android.

Logo de la chaîne NTV 3D

Logo de la chaîne NTV 3D

C’est la deuxième chaîne russe entièrement disponible en 3D.  La première a été lancée en 2010 par NTV et a été cobrandée avec Panasonic jusqu’au novembre 2012 (son nom actuel est NTV-3D). A la différence de HD Media 3D qui se concentrera (dans le premier temps) sur infotainment, « la fille 3D » de NTV offre un choix plus large des programmes: films, documentaires, programmes de sport, musique ou animation.

Et quand au format ULTRA HD? 😉

Prenons une pause de … un an, peut-être, avant de revenir à ce sujet…

Source

Lire également sur notre blog:

 

NTV lancera cinq chaînes thématiques en 2013

NTV

En fin de compte, un groupe de télévision NTV (lui aussi) a cédé à la tentation en décidant de créer son propre bouquet numérique des chaînes thématiques. (Rappelons que le premier bouquet numérique a été lancé en 2005 par Channel One Russia sous le nom de « Télé-famille numérique »; Par la suite,  la compagnie pan-russe d’État de télévision et de radiodiffusion (VGTRK) s’est activement impliquée dans ce processus et depuis 2010 elle a pu produire 15 nouvelles chaînes thématiques).

Quand à NTV, elle envisage de produire cinq chaînes en haute définition et les rassembler sous la marque « Trend » ; Ainsi « Trend – Serialy » (les séries) va proposer un large choix des séries TV russes dont les plus récentes, « Trend – Pravo » (le droit) mettra un accent sur les magazines des faits divers, les enquêtes criminelles et les drames policiers. La troisième chaîne du bouquet va s’appeler « Trend-Zvezdy » (les vedettes) et sera entièrement consacrée aux nouvelles du show-business. Le répertoire de la quatrième chaîne « Trend-Fakty » (les faits) comprendra les documentaires, les fictions, les films historiques et les émissions d’infotainment.  La dernière chaîne « Trend – Lifestyle » organisera la grille conformément à son nom: les émissions sur la mode, le style, la santé,  la cuisine, les voyages y seront majoritaires.

Compte tenu de l’énorme potentiel de la chaîne NTV qui pourra faire la promotion de ses chaînes câbles à l’antenne le bouquet « Trend » peut compter sur la croissance rapide des abonnés. Tout dépend de la qualité des émissions…

Source