Bilan de l’année 2012 à la télévision russe

watching_tvTout d’abord, il faut noter que l’année civile à la télévision russe est très semblable à celle aux Etats-Unis:  la période de diffusion « classique » court de septembre à mai ce qui fait que le Jour de l’An est souvent considéré comme l’équateur. Cependant, nous sommes tous des humains et tous les bilans sont traditionnellement faits à la fin de l’année civile.

Maintenant quand la 2012 est finie, faisons un court bilan sur ce qui s’est passé en 2012 sur le champs de bataille entre les chaînes de télévision; quels programmes ont généré plus d’audience etc. Le correspondant du quotidien russe Коммерсантъ (le Commençant) Arina Borodina va nous aider.

La première Troïka: celle qui perd moins – gagne!

La première troïka des chaînes TV : Channel One, NTV, Rossya 1

La première troïka des chaînes TV : Channel One, NTV, Rossya 1

Parmi tous les téléspectateurs âgés de plus de 18 ans (18+ – est la principale catégorie pour laquelle les plus grandes chaîne TV sont en concurrence les uns avec les autres), la première place revient …  à la chaîne NTV. Et oui! C’est la chaîne à trois lettres qui selon l’organisme de mesure d’audience TNS Gallup Russie est un leader inconditionnel en termes de la part d’audience moyenne quotidienne ( Du 1 Janvier au 23 Décembre 2012 la moyenne de la part d’audience journalière sur NTV était de 15,3% à Moscou et de 14,7% au niveau national (-0,4% par rapport au même période en 2011)). Channel One qui occupe la deuxième position a dû se contenter de 12,6%  d’audience moyenne journalière à Moscou et de 14,3% (-3,1% par rapport au même période en 2011) sur l’ensemble du territoire de la Russie. La médaille de bronze de cette course acharnée est revenue à la chaîne Rossya 1 du holding VGTRK: 11,9% d’audience moyenne pour Moscou et 13,8% (-2,1% par rapport au même période en 2011) pour l’ensemble du pays pendant la période entre le 1 Janvier et le 23 décembre 2012.

La deuxième Troïka: le cap sur la croissance.

La deuxième troïka des chaînes TV : TNT, CTC, REN (suivie par Channel Five)

La deuxième troïka des chaînes TV : TNT, CTC, REN (suivie par Channel Five)

En ce qui concerne les trois canaux de la deuxième troïka (CTC, TNT et Ren TV) – les différences dans les résultats par rapport à l’année dernière sont également à noter. Ainsi,  la chaîne CTC qui cible le public de 6 à 54 ans a recueilli 9,3% d’audience moyenne journalière ce qui est de 1,1% en moins par rapport à la période du 1 Janvier au 23 Décembre 2011. Notons, cependant, que la chaîne a fait quelques changements importants : de l’habillage général à l’orientation vers un public différent (de 10 à 45 ans) ce qui va avoir l’incidence sur les résultats à la fin de saison 2012/2013.

A l’instar de toutes les chaînes TV ci-dessus, les audiences de la TNT ont, au contraire, augmenté :  12,6% de la part d’audience moyenne en 2012 dans le secteur de 14 à 44 ans (+0,7% par rapport à 2011).

La REN TV, elle aussi, a vu ses chiffres à la hausse. Si en 2011 la chaîne avait généré la part d’audience de 5,1% auprès des téléspectateurs de 25 à 59 ans, elle a su dépasser cette barre de 0,8% pour arriver à 5,9% de la part d’audience moyenne en 2012.

Il faut dire que cette augmentation était d’autant plus importante pour la REN TV au vu du succès d’une autre chaîne fédérale: Channel Five dont la part d’audience moyenne hebdomadaire est passée de 3,3% à 5,4% en 2012 (+2,1%)! Le résultat est impressionnant. Tout le producteur de télévision peut vous dire qu’est-ce qu’un saut de 2% à 5% en terme d’audience moyenne … A cette allure Channel Five pourrait bien viser la troisième place dans la deuxième troïka des chaînes TV russes vers la fin de la saison  2012/2013.

« Les boosters » des audiences* 

En ce qui concerne les programmes, le Championnat d’Europe de Football a été le roi des audiences en 2012. Les matchs avec la participation de l’équipe nationale russe ont battu tous les records: presque 40% de la part d’audience pour le match Russie – Pologne; 37,6% et 37% pour les matchs Russie – République Tchèque et  Russie -Grèce respectivement. 

Pust Govorjat (Laissez-les parler) un talk-show d'Andreï Malakhov

Pust Govorjat (Laissez-les parler) un talk-show d’Andreï Malakhov

Le deuxième programme le plus populaire de l’année (du 1 Janvier au 23 Décembre) a été un talk-show « Пусть Говорят » (Laissez-les parler) sur Channel One. Ce talk-show de l’animateur vedette de la télévision russe Andrei Malakhov est un phénomène à la télévision nationale. Le format est à l’antenne depuis 2001 mais il continue de générer des audiences fantasmagoriques. Si vous regardez la liste des 20 meilleurs programmes de la télévision en 2012 les émissions du « Laissez-les parler » vont occuper 12 places sur 20 avec le chiffre le plus bas de la part d’audience à 26%! Dans le monde des médias on dit souvent que l’audience n’a aucun lien avec la qualité du programme: ce talk-show russe où on lave son linge sale en public en est le meilleur exemple.

Les films « Sniper 2 Toungouse » (35,2%) ou « Moscou ne croit pas aux larmes » (28,4%), les émissions consacrée aux débats présidentiels (28,5%), le journal télévisé de 22h « Vremya » (le temps), certaines épisodes de la série russe « Nid d’hirondelle » (26,6%) sur la chaîne Rossya 1 ou l’adaptation du célèbre format The Voice (26%) sont également dans la liste des Top-20 des émissions russes.

En parlant des meilleurs émissions il ne faut pas oublier quelques particularités : la parade  militaire sur la Place Rouge, traditionnellement regardé chaque année le Jour de la Victoire (le 9 mai) et le concours annuel de la chanson Eurovision (ou les grands-mères de Bouranovo ont fait un tabac) Les deux programmes ont enregistré la part d’audience de 36% et 40% respectivement.

En fait, si vous regardez les vingt premières programmes les mieux notées (tous genres confondus) vous verrez que les 12 places sur 20 sont occupé par les émissions de Channel One, les chaîne Rossya 1 et NTV y partagent la deuxième position avec 4 programmes chacune. La troisième place revient à CTC avec la projection des films d’animation en début de l’année dernier (par exemple:   » Les Trois Preux et La Reine de Chamakhan«   de Sergueï Glézine).

*Gardons toujours en mémoire notre remarque par rapport à l’année civile à la télévision russe, car toutes les stats de cet article ne tiennent pas compte des émissions de fin d’année fort capables d’apporter quelques changements dans le classement des émissions phares de la saison 2012/2013 qui se terminera au mois de mai prochain. 

Source

Lire également sur notre blog: 

Publicités

Des premières russes au MIPCOM 2012

Cette édition de MIPCOM 2012 doit être exceptionnelle en ce qui concerne l’implication des participants russes et voici pourquoi.

ANIMATION

Irina Mastusova, présidente de l’Association du Film d’Animation (AFA)

Pour la première fois les animateurs russes présenteront un front uni  en exposant leurs produits aux grands médias internationaux à Cannes. Le stand commun de l’animation russe, organisé par le Fond Cinéma et d’Association du Film d’Animation (AFA) à l’occasion du 100e anniversaire de l’animation russe ouvrira ses portes le 8 Octobre.

Ainsi, le centre de production « Ricky » vendra les droits pour ses films d’animation « Smeshariki. Begins », « Smeshariki 2 » et les séries « Smeshariki » et « code PIN ». Le studio « Wizart animation » présentera la série « Escargots » et un long métrage, « La Reine des Neiges », dont la première aura lieu le Décembre 31 cette année. La société « Macha i Medved » apportera la série « Macha et l’ours » ainsi que « Les contes de fées de Macha ».  « Master-film » amènera ses quatre feuilletons : »Le secret de la Tour Sukharev », « Holly & Dolly », « Zverushki-dobryushki », « La ville Tamis ». La société de production « Aeroplan » vendra les droits à la bande dessinée « Les Fiksiki » et « Fiksipelki. » Au total, les visiteurs  stand commun de l’animation russe auront la possibilité de se rencontrer avec les représentants de sept sociétés d’animation.

CINÉMA

Une autre « grande première » du MIPCOM 2012 est que les sociétés cinématographiques russes se tournent pour la première fois vers MIPCOM et commence à le considérer en  tant que panel des premières internationales. Et voici les preuves 🙂

– 8 Octobre, 12:00-13:30

La compagnie Central Partnership (la plus grande société indépendante dans l’industrie cinématographique russe) organise une projection de la première internationale « 1812: Ulankaya Ballada«  ( 1812: la ballade des Uhlans), une grande fresque historique sur la campagne militaire de Russie. Le film sera projeté lors de l’ouverture officielle du forum le 8 Octobre au Palais des Festivals de Cannes.

Voir la bande annonce du film (en russe)

– 9 Octobre, 13:00-15:00

La première projection internationale du drame de guerre de Karen Shakhnazarov « Le Tigre Blanc » (le film qui a été choisi par le comité des Oscars de Russie pour défendre le pays au plus célèbre festival américain dans la catégorie « Le meilleur film étranger »).

Voir la bande annonce du film (en anglais)

CONFÉRENCES

Finalement, la dernière nouveauté mais pas la moins importante est la participation de la Russie au DIGITAL MINDS SUMMIT (un évènement privé dans le cadre de MIPCOM où une cinquantaine de représentants de la direction générale de l’industrie mondiale du divertissement numérique sont invités à discuter des questions sensibles).

Voici quelques participants que vous trouverez à la table de discussion le 8 octobre à 10h00, Hôtel Majestic /mais attention! cet évènement est sur invitation seulement! /

Vladimir Nabatov, chef de projet chez X-Media Digital (l’un des leaders de la distribution de contenus médias en ligne). X-Media Digital est le plus important agrégateur du contenu YouTube en Russie (plus de 400 chaînes YouTube qui génèrent +/- 250 millions de vidéos vues par mois environs sont dans les actifs de la société). Vladimir aimerait explorer le sujet de la place de la Russie dans l’écosystème mondial de la création et de la consommation de contenu multimédia.

Serguei Kornikhin, Producteur Général de IVI.RU (cinéma gratuit en streaming) sera présent au DIGITAL MINDS SUMMIT de MIPCOM2012 et prêt à partager ses expériences avec d’autres acteurs du marché VOD, ainsi qu’à étudier les cas des meilleures options de SAV  (services à valeur ajoutée) associés à la VOD (des applications deuxième écran en particulier).

Anna Maria Treneva, Chef de la Direction des nouveaux médias du groupe « CTC-Media ».

CO-PRODUCTION

Elena Romanova, directeur du Département international du Fonds Cinéma représentera la Russie pendant la discussion « Coproduire avec le Canada » dans le cadre de l’événement majeur « MIPCOM Focus on Canada » qui se déroulera tout au long du MIPJunior (6-7 octobre) et du MIPCOM (8-11 octobre) et mettra en lumière l’excellence canadienne en matière de coproduction internationale.

Merci à RUSSIAN MIPCLUB pour les photos et l’information fournies.

FROM RUSSIA WITH LOVE

La Fédération de Russie, avec ses 140 millions d’habitants, n’est pas seulement l’une des plus fortes économies dans le monde, mais aussi un puissant pôle de la production audiovisuelle, sophistiquée et influente, avec une forte présence sur les marchés de la Communauté des Etats indépendants (CEI), des pays baltes, en Europe de l’Est, en Chine et, depuis un certain temps aux États-Unis et en Europe.

Dans son article, Todo TV News, prend la température du marché russe qui comprends plus de 600 opérateurs de télévision payante, des centaines de chaînes régionales et un solide noyau de conglomérats de médias présents dans un contexte à la fois national et international.

Lire l’article de notre ami Rodrigo Ross sur le site de Todo TV News ou sur Issuu. (en Anglais)

Julia Matyas (Sovteleeksport, VGTRK), Vlad Ryashin, (@StarMedia), Armen Davityan ( @Central Partnership) dans la publication latino-américaine de la TTV TV (TodoTVMedia) N ° 79