CONTENT: Une co-pro arméno-russe f Only Everyone / Si seulement chacun

Le film arméno-russe intitulé Si seulement chacun… – un rappel de la guerre du Karabagh qui, comme le soulignent les auteurs, traite plus de la paix que de la guerre, un appel singulier en faveur du pardon et de la tolérance. Ces projections ont lieu, tandis que l’Arménie fête le Jour des Armées, le 28 janvier.
Alors qu’une rhétorique belliqueuse se fait entendre des tribunes et que les négociations de paix sont au point mort, le film présente des gens qui ont été témoins de la guerre et qui, se regardant mutuellement en face, parviennent à identifier une même souffrance, une même perte et qui, pourtant, réalisent une chose : nul vainqueur dans la guerre.
La réalisation du film a nécessité deux ans, aboutissant à une tragi-comédie qui débute par des galéjades, dépeignant l’atmosphère typique et la diversité habituelle d’un village arménien avec toutes ses saveurs, et qui évolue au fil des destins individuels se heurtant à une réalité amère. Gevorg Gevorguian, directeur du Centre National du Cinéma, regrette qu’aucun film artistique sur la guerre du Karabagh n’ait encore été produit au niveau international.

« Mais ce film est une étape importante vers le progrès ; c’est un mot nouveau et je suis sûr que beaucoup de gens nous en sauront gré, » note-t-il.
Lire la suite sur  lo blog « Armenian Trends » par Natalya Beliauskene

 

See on armeniantrends.blogspot.fr

Publicités