RUSSIAN CINEMA de retour au MIPTV 2014

Comme chaque année, les gurus des médias russes s’installent au Sud de la France pour pouvoir participer au marché du contenu audiovisuel MIPTV qui se tiendra à Cannes du 7 au 10 avril. Une dizaine de producteurs et de distributeurs du cinéma, des séries télé et de l’animation seront regroupés sous une ombrelle RUSSIAN CINEMA organisée par le Fonds Cinéma avec le soutien du Ministère de la Culture de la Fédération de Russie.

Le stand commun du Cinéma Russe au MIPTV 2014

Le stand commun du Cinéma Russe au MIPTV 2014

Wizart Animation, agence Intercinema, Russion World Vision (RWV), Reflexion Films, Luxema Film, Planeta Inform, Sreda Fetisov Films, Total Content, le centre de production Era Vodoleya ainsi que l’Association russe du Film d’Animation (AFA) qui va représenter les sociétés Soyuzmultfilm, X-Digital Media, « Macha et l’ours » (studio Animakkord), Wizart Animation, Ricky occuperont le stand Riviera 7.E40 pendant les prochaines quatre jours.

Irina Mastusova, la présidente de l’Association russe du Film d’Animation

Irina Mastusova, la présidente de l’AFA

Ce n’est pas par hasard que le nombre de sociétés russes qui produisent les dessins animés est ci important. L’animation russe s’exporte assez bien, c’est un produit qui se vend le plus. Selon la Présidente de l’Association russe du Film d’Animation Irina Mastusova « Beaucoup de dessins animés russes ont trouvé leur niche à l’étranger; maintenant c’est le tour de longs métrages d’animation dont certains sont au stade de la post-production aujourd’hui et dans le futur proche ils seront capable de faire la concurrence avec leurs homologues étrangers ».

Souhaitons le bon vent et de bonnes ventes 🙂 aux sociétés russes et disons un grand merci au Fonds Cinéma qui maintient cette initiative du stand commun en l’emmenant aux meilleurs marchés des films et de contenu audiovisuel.

Publicités

Fonds Cinéma annule ses accords internationaux

DuelRosKino_FondsCinemaLa nouvelle a sonné comme un orage en février: « Fond Kino », un organisme d’État chargé de la promotion du cinéma russe, a annoncé la fermeture de son département international et l’annulation de tous les agréments conclus dans l’espace de deux ans. Les accords de  création de l’Académie de cinéma en Allemagne, en France, en Italie, le partenariat avec Le Marché du Film, la création d’un fonds de coproduction avec l’Allemagne et de nombreux autres ont été annulé.

Elena Romanova

Elena Romanova

« Les priorités du Fonds ont changé, et maintenant sa tâche principale sera d’augmenter la part des films nationaux dans les salles en Russie« , – a commenté l’ancien directrice du département international du Fonds Cinéma Elena Romanova. Dans son commentaire à « Film Pro. Business » Elena a souligné qu’au vu de la vigilance accrue des partenaires européens ainsi que du travail important qu’elle avait fait pour l’établissement des partenariats internationaux il ne s’agit pas d’annuler tout. Les contrats seront résignés par le Ministère de la Culture; Quand à Madame Romanova, elle continuera de conseiller le Fonds Cinéma pour des questions liée à la promotion internationale du cinéma russe en tant que consultant de « Otkrity Mir » (une NGO, nouvellement créée par Romanova).

Selon Romanova, « Otkrity Mir » (trad. le monde ouvert) ne sera pas en mesure d’entièrement remplacer le Département international du Fonds Cinéma, car elle ne sera financée que par des sponsors privés, sans accès aux fonds provenant du budget de l’Etat.

Bref, grosso modo, la Russie a fait ce qu’elle aime toujours faire: un virage à 180° sans prévenir les partenaires. C’est dommage. Même si les initiatives internationales du Fond Cinéma étaient critiquées cela avait un impact positif sur l’image du pays. C’est d’ailleurs pour cela que la création des partenariats avec les pays européens ont eu lieu.

De l’autre côté, le climat n’y était pas sein car malgré les efforts du Ministère de la Culture deux organismes pour le développement du cinéma russe à l’étranger continuaient à exister: Roskino, présidé par Ekaterina Mtsitouridze et le département international du

Ekatetina Mtsitouridze

Ekatetina Mtsitouridze,  Présidente de Roskino

Fonds Cinéma de Elena Romanova. Les deux structures étaient en concurrence et dépensaient l’argent de l’Etat pour les actions similaires : deux stands différents au festival de Berlin, deux stands au Marché de Cannes, l’un comme l’autre organisaient des tables rondes sur les coproductions, des screenings de films russes destinés aux distributeurs étrangers (« Doors » pour Roskino a eu lieu en juin 2012, et « Red Square Screenings » de Fonds Cinéma en en octobre); des soirées promotionnelles tenues le même jour à la même heure au dernier Festival de Venise etc… Quand nous analysons tout cela, nous comprenons mieux pourquoi la situation ne pouvait plus durer. L’une des deux devait partir.

Cependant, nous sommes sûrs qu’il y avait une autre façon d’organiser ce changement … moins douloureux. Organiser une table ronde avec tous les acteurs concernés et voir comment on peut faire passer les accords du Fonds Cinéma à Roskino, par exemple. Ou, peut-être, n’était-ce plus possible à cause du conflit entre les deux dirigeantes et c’est pour cette raison que Elena Romanova a décidé de monter sa propre boite au lieu de commencer le dialogue avec Ekatetina Mtsitouridze ? Comme résultat nous avons eu la situation nous avons eu une situation très embarrassante, vague et ambiguë, surtout pour les partenaires étrangers, car même si le Ministère de la Culture souhaitent de résigner les accords annulés, il ne sera pas en mesure de les appliquer proprement. Et la « Otkrytiy Mir » ? Nous ne connaissons pas les moyens et les ressources de Elena Romanova, mais avec tout notre respect pour sa personnalité, nous ne sommes pas certains que cette nouvelle structure fasse avancer les choses non plus. Alors « Roskino »? Pour l’instant c’est le seul partenaire qui est plus au moins crédible pour continuer à promouvoir le cinéma russe à l’étranger.

Tous nos articles sur Roskino et Fonds Cinéma

Six studios d’animation russes iront au MIPTV

Dans le cadre du salon audiovisuel MIPTV qui se tiendra à Cannes du 8 au 11 avril, six studios d’animation russes vont présenter leurs séries sur le stand commun organisé par le Fonds Cinéma et l’Association russe du Film d’Animation (AFA). Qui sont ces « six élus »? Essayons de vous les présenter très brièvement.

Série animée "Les animaux volants"  (Da!)

Série animée « Les animaux volants » (Da!)

1. Studio « Da! » (Oui!, trad.) viendra au MIPTV avec une première internationale « Les animaux volants ». Il est intéressant de noter que tous les personnages de cette série animée sont nés aux leçons de la peinture pour les jeunes patients du département d’oncologie de l’hôpital n°31. En 2010, les personnages de conte de fées réalisés par les enfants malades ont été portés à l’écran dans la série animée « Les animaux volants » et la vente de licences pour les produits dérivés a débuté. Tout le revenu issu du merchandising est utiliser pour .sauver des vies d’enfants ; (On peut dire que « Les animaux volants » sont devenus la première marque déposée à vocation sociale en Russie).

Série animée "Les secrets de Shaman"  (Tunbox)

Série animée « Les secrets de Shaman » (Tunbox)

2. Studio « Tunboks«  apportera une série animée d’aventure « Kumi-Kumi », ainsi qu’un projet peu connu « Les secrets de Shaman » (shaman – un prêtre-sorcier et guérisseur) –  une bande dessinée humoristique sur ​​la vie dure des peuples du Grand Nord.

3. Studio « Animaccord », internationalement connu pour sa série « Macha et l’Ours » diffusée en France, au Danemark, en Suisse, au Canada, en Afrique du Sud et aux Etats-Unis, présentera une nouvelle épisode intitulée « Le cousin éloigné » sur un ours panda, qui est venu pour rester avec son oncle ours brun (le personnage principal de la série). La série « Macha et l’Ours » est très populaire à l’étranger : les contrats de diffusion avec les chaînes de télévision norvégiennes, finlandaises, allemandes, italiennes, indonésiennes, hongroises ou celles de la Corée du Sud ou de la République Tchèque en témoignent …

Série animée "code Pin"  (RICKY)

Série animée « code Pin » (RICKY)

4. « Smechariki » (titre international « Kikoriki ») – un projet intéressant et bien connu en Russie et à l’étranger va être présenté par le centre de production cinématographique « RICKY ». En outre, le studio présentera le spin-off de « Smeshariki » – « code PIN ». C’est la nouvelle série animée dans laquelle l’inventeur Pin expliquera aux enfants en termes simples l’essence de divers phénomènes du point de vue de la science, et suscitera l’intérêt des jeunes spectateurs pour l’invention et la créativité technique.

Série animée "Fiksiki" (Aeroplan)

Série animée « Fiksiki » (Aeroplan)

5. Studio « Aeroplan » viendra au MIPTV avec son projet phare « Fiksiki » (Les petits réparateurs). C’est une série animée éducative qui raconte une histoire des personnages minuscules qui vivent dans les divers mécanismes et aident les humains à réparer toute sorte d’appareils en panne toute  en expliquant leur fonctionnement.

Série animée "Vezukha" (Metronomfilm)

Série animée « Vezukha » (Metronomfilm)

6. Studio « Metronomfilm » tentera sa chance au MIPTV avec une série animée « Vezukha! » (Aubaine!, trad.),  composée d’histoires sur la recherche de l’harmonie et de la compréhension dans la famille Zimin. Le projet a été un grand succès auprès des acheteurs de contenu au marché précédent et gagne activement l’audience sur la chaîne pour les enfants « Carousel ».

Source

Lire également: