Le PDG de la Channel One Russia reçoit la Médaille d’Honneur au MIPTV

Le MIPTV, le premier marché mondial du contenu, a honoré cette année quatre grandes personnalités de la télévision internationale dont le PDG de la chaîne russe Channel One Russia Konstantin Ernst (ci-dessous).

Les lauréats de la Médaille d'Honneur du MIPTV 2014

Les lauréats de la Médaille d’Honneur du MIPTV 2014

C’est Monsieur Paul Zilk, Président de Reed MIDEM, qui a décerné Les Médailles d’Honneur au cours d’un dîner de gala, le mercredi 9 avril à l’hôtel Carlton de Cannes. 

Félicitons Monsieur Ernst car il l’a mérité ! Pourvu que cela l’inspire et l’aide à trouver une solution qui ferait de sa chaîne une entreprise qui génère un vrai profit. Rappelons à nos lecteurs que Channel One Russia a terminé l’année dernière avec une perte de plus de 1 milliard de roubles (20,3 million d’euro) . 

Voici quelques photos de la cérémonie: 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Qui est Monsieur Ernst ? 

13379393837Konstantin Ernst, CEO de Channel One Russie, Producteur TV et cinéma. Konstantin Ernst qui dirige depuis 1995 le premier réseau de diffusion russe, Channel One Russie, suivi par plus de 250 millions de téléspectateurs dans le monde, est l’une des personnalités les plus influentes des médias en Russie. Il fut notamment Chief Creative Director et scénariste des cérémonies d’ouverture et de clôture des jeux olympiques d’hiver de Sochi en 2014. Konstantin Ernst a lancé avec succès en Russie de très nombreux programmes TV locaux et internationaux tels que « Survivor », « Danse avec les stars », « Qui veut gagner des millions » et « The Voice ». Il fut d’ailleurs sept fois lauréat du TEFI Award décerné par la Russian Television Academy. Il a également produit de nombreux films à succès dont « The Turkish Gambit », « Night Watch », « Day Watch » et « My Love », nominé aux Oscars.

(*) Créée à l’occasion du 50ème anniversaire du MIPTV en 2013, la prestigieuse Médaille d’Honneur récompense les personnalités de la télévision internationale qui grâce à leur talent, leur leadership et leur passion ont grandement contribué au développement de l’industrie globale de la télévision et de sa communauté.

Lire également sur notre blog :

 

La série Bracelets rouges sera adaptée en Russie

8515_pulseras_rojasUne très populaire série espagnole Pulseras Rojas (les bracelets rouges), qui a également connu un grand succès d’audience en Argentine (Telefe) ce printemps,  va bientôt paraitre sur les écrans russes. Ceci est grâce a l’acquisition de du format par les société AVK Production et FILM.UA qui se chargeront de l’adaptation pour une des chaînes majeures en Russie (probablement pour Channel One Russia).

Pulseras Rojas a  été créée par Albert Espinosa pour la télévision catalane TV3. La série évoque la vie de plusieurs jeunes patients atteints de graves maladies. Au sein du service pédiatrique, Les Bracelets rouges revient avec humour et tendresse sur leur situation. Le désir de vivre et de surmonter l’adversité sont les moteurs de leur quotidien. En 2012, la première saison attrait jusqu’à 3.13 millions d’Espagnols sur Antena 3, soit 20.7% de part d’audience. Chérie 25 a proposé la première saison en France début 2013. L’Italie est le premier pays à avoir adapté cette fiction. Lancée devant 5.3 millions de curieux le 26 janvier dernier, Braccialetti Rossi captivait 6.25 millions d’Italiens dimanche dernier sur RAI 1, soit 22.4% du public.

Voir: Une épisode de Pulseras Rojas (sous-titres anglais)

Lire également sure notre blog:

Les JO à Sotchi ont rapporté 2 milliards de roubles aux chaînes TV russes

Bonjour Chers lecteurs,

Cela fait longtemps que je n’ai pas dit un mot sur les médias en Russie ce qui est dû au charge de travail que j’ai actuellement. Je m’excuse auprès de vous pour l’irrégularité de mes postes et je vous invite à m’envoyer un petit message si un sujet particulier vous intéresse. Entre temps,  j’ai décidé de tourner la page des JO à Sotchi 2014 en vous proposant quelques stats intéressantes…

SochiBroadcasting

Il est connu que les événements de cette taille attirent des grands annonceurs qui remplissent les caisses des diffuseurs. Les JO à Sotchi ont également généré plus de 2 milliards de roubles (plus de 40 millions d’euro) en recettes publicitaires ce qui a permis aux chaînes de télévision Rossya 1, Rossya 2 et Channel One Russia de rembourser les frais engagés pour l’acquisition des droits de diffusion (1,6 milliard de roubles). La banque russe Sberbank (Caisse d’Epargne) est devenu l’annonceur le plus actif des Jeux Olympiques.

D’après l’étude de « Quendi RusMediaAudit » la première chaîne russe (Channel One Russia) a obtenu entre 55-65% de recettes en attirant 29 grandes marques contre 18 pour la chaîne du holding VGTRK Rossya 1. Quand au prix du spot publicitaire, c’est aussi Channel One qui détient le record: plus de 250 000 roubles HT (50 000 euro HT) pour un point GRP (« gross rating point » correspond au nombre moyen de contacts publicitaires obtenus sur cent individus de la cible visée) lors de la cérémonie d’ouverture et de clôture.

Audience booster par excellence. 

ChelVtykaetAu total, selon les estimations de TNS Russie, plus de 63,7 millions de Russes, soit 93,5 pour cent de l’audience de la télévision russe, ont suivi les Jeux Olympiques du 7 au 23 février 2014 La cérémonie d’ouverture a elle seule a attirée 40,8 millions de Russes. Belles performances, rien à dire.  Une très forte augmentation de l’auditoire a été remarqué sur toutes les chaînes qui diffusaient des épreuves olympiques. Ainsi, la part d’audience 18+ de la chaîne Rossya 1 a augmenté de 14% dans la période pré-olympique pour atteindre à 16,5% au cours des Jeux. Quand à sa sœur Rossya 2, une chaîne publique entièrement consacrée à la diffusion des événements sportifs, son audience a fait un bond de 2% à 4,9% ! A ne pas oublier la part d’audience de la chaîne thématique à péage Sport 1 qui a bondi de 0,2% à 1,1% soit plus de cinq fois.

Et en France? 

Les diffuseurs exclusifs des JO France 2 et France 3 ont gagné respectivement 400 000 et 200 000 téléspectateurs quotidiens : l’audience moyenne de France 2 pendant les deux semaines des JO a monté à 1,7 million de personnes ( 17,3%) par jour contre 1,3 million (13,9%) pendant le mois précédant les JO. Pour France 3, l’audience moyenne a atteint 1,1 million (11,1% de l’audience) pendant les Jeux contre 907 000 (9,5%) le mois précédent (source).

Deuxième écran en plein boom.

Les chercheurs ont également noté un intérêt accru pour les Jeux Olympiques sur Internet. Ainsi, l’application de VGTRK pour les écrans connectés (dont les téléviseurs avec la technologie SmartTV) a été installée  par 7 millions d’internautes parmi lesquels se trouve votre aimable serviteur 🙂  Le portail sportif Sportbox a attiré plus de 15 millions d’utilisateurs uniques pendant la période des Jeux Olympiques (2 millions d’utilisateurs par jour en moyenne, un visiteur sur cinq a consulté la ressource à partir d’un appareil mobile).

A lire également : 

Une chaîne russe achète la « Double vie » de Eyworks

See on Scoop.itMédias en Russie

vermistdeserie

Pervy Kanal, la principale chaîne de télévision russe vient d’acquérir le droit d’adaptation pour une série belge « Vermist » (Double vie) produite par Eyeworks.

La série télévisée dramatique met en scène la relation entre deux femmes ayant eu une liaison amoureuse avec le même homme.

La série de 10 épisodes a été diffusée par la principale chaîne belge, VRT.

L’adaptation de la série sera produite par Star Media.

Médias en Russie‘s insight:

La fiche détailée de la série se trouve ici : http://www.eyeworksfilm.be/fr/producties.asp?id=5

See on larussiedaujourdhui.fr

La première chaîne nationale tire le diable par la queue

On avale à pleine gorgée le mensonge qui nous flatte, et l’on boit goutte à goutte une vérité qui nous est amère.

  – Denis Diderot

ChannelOneLa principale chaîne de la télévision nationale Channel One est accusée de mensonge après avoir montré le final alternatif du jeu télévisé Crazy Games, (Intervilles), le format développé par Mistral Production (France). Cela parait tellement bizarre qu’on aurait pu croire à l’histoire racontée dans le film de Paul Michael Glaser The Running Man (où la télévision relaye largement la propagande mise en place par le gouvernement et modifie le final de son jeux-phare selon ses besoins).

Qu’est-ce qui s’est passé?

En bref, dans le Grand final du jeu Crazy Games animé par un suisse Olivier Grandjean, l’équipe de Russie a gagné le même nombre de points que l’équipe de Kazakhstan. Après quelques minutes de délibération le jury a décidé de décerner le premier prix au Kazakhstan. Ce qu’on voit clairement dans la vidéo n°1 (ci-dessous)

L'équipe kazakh gagne le final du jeu "Crazy Games"

L’équipe kazakhe gagne le final du jeu « Crazy Games »

Cependant, cette décision n’a pas plu à la direction de la première chaîne fédérale russe qui a décidé de « bacler » sa version du final. Dans les extraits diffusés on voit que le prix (très différent du prix officiel des Crazy Games) revient à la Russie et toute l’équipe est folle de joie: les gens se félicitent, dansent, chantent, certaines vedettes russes vont encore plus loin en disant qu’ils / elles ont toujours su (ils ont toujours cru) que le Russie remportera le final… Bref, c’est la fête, quoi! (Voir la vidéo°2 ci-dessous).

L'équipe russe fête "sa victoire" aux "Crazy Games"

L’équipe russe (elle aussi) fête « sa victoire » aux « Crazy Games »

La vérité a été révélée grâce à … Internet, bien évidemment, lorsque les blogueurs des deux pays voisins ont commencé à partager leurs joies.

Est-ce que le tournage de deux versions différentes a été prévu (autorisé) par les producteurs du jeu? Nous n’en savons rien. Si oui, pourquoi ne pas organiser une cérémonie de célébration commune aussi? Si non, … la télévision russe va très très mal puisque un petit mensonge (même dans le cadre d’un jeu ou d’une compétition internationale) restera un mensonge, une tromperie.

En attendant la fin de cette histoire nous avons envoyé la question à Olivier Grandjean via son site. Stay tuned et méfiez-vous de ce qu’on vous montre à la télé 🙂 !