E! Entertainment Television arrive en Russie et C.E.I.

La semaine dernière nous avons appris que le holding CTC Media préparait le lancement d’une nouvelle chaîne thématique pour les jeunes filles en rentrant en en concurrence directe avec U TV. Et bien, il paraît que cette part de gâteau (les jeunes filles russes) devient de plus en plus convoitée par les médias, car une autre chaîne totalement people de Universal Networks International (UNI) a décidé d’apporter sa chaîne « E! » en Russie et dans les pays la Communauté d’Etats Indépendante (C.E.I.).

E! Entertainment Television

E! Entertainment Television bientôt en langue russe

La chaîne dont la programmation s’articule autour d’actualités divertissantes, de rumeurs, de critiques de musique et ses shows de marque comme « L’incroyable Famille Kardashian », « Fashion Police », ainsi bien qu’une nouvelle émission de télé-réalité inspirée par Instagram et Tumblr #RichKids of Beverly Hills seront disponibles en langue russe dans le deuxième trimestre 2014. 

Créée en en 1987 sous le nom de Movietime, rebaptisée ensuite en 1991, la chaîne E! est aujourd’hui disponible en 26 langues à plus de 180 millions de foyers dans 150 pays du monde entier.

Publicités

CTC Media confirme le lancement de sa quatrième chaîne thématique

Cela fait quinze jours que CTC Media a reçu la licence de radiodiffusion pour la nouvelle chaîne mais aujourd’hui on peut dire officiellement que le célèbre holding lancera sa quatrième chaîne thématique en Russie. CTC Love composée principalement des programmes de la bibliothèque du holding sera distribuée sur les réseaux câblés russes et visera les jeunes fille de 18 à 25 ans. (le public de la chaîne généraliste de CTC est plus mûr, 25-34 ans). Cette niche est assez prometteur malgré que CTC Love sera obligée de renter en concurrence directe avec une autre chaîne thématique « pour les filles » – U TV.

CTCLove

Dans le premier temps quelques programmes de production étrangère sur la beauté et l’art de maquillage ainsi que les séries russes du catalogue CTC (Cadets, Ranetki et Papiny Dochki (Les filles de papa)) seront diffusés. Ensuite, selon le producteur général de la nouvelle chaîne Roman Sarkisov (ancien PDG des chaînes 2×2 et MTV-Russie) CTC Love doit commencer sa propre production vers 2014. La direction de CTC Love s’est donnée un délais de trois ans pour que « leur fille » soit disponible sur tout le territoire de la Russie (cela nous amène également à deviner sa volonté de faire passer la chaîne au troisième multiplex national).

Les frais liés au lancement de CTC Love (planifié sur printemps 2014) n’ont pas été divulgués. Cependant, selon les estimations du quotidien russe Kommersant, l’opération aurait pu coûter +/- 10 million de dollars (USD) au holding.

Source

Le holding CTC Media a été fondée en 1989. Aujourd’hui, elle trois chaînes de télévision dan ses actifs: CTC, Domashniy et Peretz.

Lire également sur notre blog:

Strela – une nouvelle chaîne russe est lancée

logo_strela

Une nouvelle chaîne généraliste russe Strela (une flèche) a commencé à émettre à partir du satellite Horizons-2. Les éditeurs de la chaîne promettent de canaliser l’humeur positive et une riche palette de programmes éducatifs et de divertissement tout au long de la journée.

« Nous n’avons ni les bulletins d’information,  ni  les enquêtes criminelles, aucune information négative. Vous pouvez regarder notre chaîne en famille et ne pas avoir peur de gâcher votre soirée… » – proclame la présentation de la chaîne.

La chaîne Strela est diffusée en clair 24h/24 dans tous les bouquets de l’opérateur satellite Orion-Express (l’opérateur de la télévision payante qui connaît la plus forte croissance en Russie, aujourd’hui il compte plus de 1,4 million d’abonnés)

Source

Les chaînes U, Muz TV et Disney Russie sont à vendre

UTV-is-for-sale

Le ‘branding’ et ‘re-branding’ des chaînes appartenant au holding UTV (UTH Russia), leur positionnement et re-positionnement semblent toucher à leur fin. Le journal russe « Vedomosti » nous a appris que plusieurs sociétés de médias russes ont reçu une offre d’achat de 100% des actions du holding UTV qui comprend trois chaînes: U TV (ancienne chaîne musicale hertzienne qui a connu la transformation radicale en devenant la chaîne pour les jeunes filles), MuzTV (une chaîne musicale qui a reçu sa place dans le deuxième multiplex russe) et la version russe de Disney (qui en 2011 a repris la fréquence de la chaîne sportive mourante du holding 7TV en achetant 49% de ses actions pour  300 millions de dollars). 

Le holding UTV a été créé en 2009 par la fusion des actifs télévisuels de deux hommes d’affaires russes: A. Usmanov et I. Tavrin. La raison de la vente actuelle peut être expliquée par deux choses: tout d’abord, c’est Monsieur Tavrin, la force-motrice principale du UTV, qui est devenu le DG de l’opérateur mobile russe « Mégaphone » l’année dernière. N’arrivant pas à se concentrer sur sa nouvelle activité il a décidé de se retirer complètement de UTV. Deuxièmement, le marché de la télévision russe a nettement ralenti cette année et les deux businessmans ne s’attendaient plus que la valeur de leurs actifs télévisuels augmenterait. Alors, ils ont préféré de saisir ce moment pour tirer les bénéfices (le holding UTV a enregistré des revenus de R4.5 milliards (€ 103 millions) l’année dernière).

Source

A la TV russe c’est ‘Vendredi’ yuppie ! Tous les jours…

Pyatnitza

En tout cas, c’est ce que le président du groupe  ProfMedia Nikolai Kartozia a promis lors de la présentation de sa nouvelle chaîne thématique d’infotainment « Pyatnitza » (trad. Vendredi) lancée le 1 juin.

Cette chaîne, qui remplace définitivement la version russe de MTV, et ressemblera à TNT ou CTC ; c’est-à-dire, sa grille des programmes sera principalement composée des  émissions humoristiques et des séries pour les jeunes (audience 14+) ainsi que des programmes pour toute la famille. La chaîne débutera par les retransmissions alternées des anciennes émissions de divertissement satiriques (Projectorparishilton, Bolshaya Raznitsa) et des nouveaux programmes produits par ProfMedia (ex: Les gens de vendredi, une émission sur les coulisses de projets de télévision).

Parmi les projets qui sortent de l’ordinaire on peut citer les « Vivants » (Живые) – un cycle des programmes d’auteur dans lequel les gens bien connus en Russie seront amenés à lire leurs poèmes préférés aux téléspectateurs. Cette émission qui a évoqué l’intérêt des vedettes et des politiques russes ainsi que de certains acteurs britanniques et hollywoodiens (à ce propos, Hugh Laurie, le fameux Dr. House va également lire sa poésie préférée dans un épisode de « Vivants »). Ce projet ambitieux inaugura un bloc des programmes intellectuels  qui seront également présents sur la nouvelle chaîne « Pyatnitsa ».

kartozia

Le président du group ProfMedia Nikolai Kartozia à la présentation de sa nouvelle chaîne ‘Pyatnitza’

Le président de ProfMedia Nikolai Kartozia a commenté: «… il y a une croyance que la chaîne de divertissement et une télévision intelligente – ce sont deux pôles différents. Je pense que c’est un non-sens absolu inventé par les managers de télévision ineptes. Après tout, ce qu’on appelle des grands genres et des petits genres  – c’est aussi du non-sens. Chez l’homme, le grand et le petit vont de paire, on en trouve toujours, tout dépend dans quelle proportion … ». En décrivant la nouvelle chaîne, il a ajouté: « Globalement « Pyatnitza » est destiné à un public de 14 à 44 ans, mais, en fait, il s’agit d’un canal pour ceux qui veulent se sentir jeune ». 

Grace à une forte campagne marketing et un concept prometteur « Pyatnitza » a déjà « réservé » une place dans toute la distribution des médias. En plus de la diffusion hertzienne la nouvelle chaîne sera présente dans les réseaux de tous les acteurs majeurs de la télévision payante :  « Tricolor TV », « Rostelecom« , « MTS« , « Orion Express »  et autres.

Quand au positionnement de « Pyatnitza TV » la question reste posée. Les experts des médias ont été surpris (pour ne pas dire abasourdis) lorsqu’ils ont appris le montant que le  holding « ProfMedia » était prêt à dépenser pour un redémarrage. Selon Vedomosti, près de 100 million de dollars seront dépensés pour assurer le fonctionnement de la nouvelle chaîne lors de deux premières années. (rappelons-nous que même la télévision publique russe n’a eu que 60 million pour assurer son fonctionnement). Une démesure ? Peut-être. Selon Alexander Rodnyansky, l’ancien président du CTC Media, c’est un investissement agressif qui ressemble à un pari au casino : gagné ou perdu. « On dépense un montant pareil pour faire sortir la petite chaîne de télévision au premier plan pour qu’elle s’esquisse entre les leaders » – dit Rodnyansky. Le marché de télévision russe n’a vu que quelques-uns de succès pareils :  la NTV, TV 6, CTC et TNT.

N’oublions pas que la concurrence sur le marché des chaînes de divertissement est d’envergure : CTC, Peretz, U, Muz-TV sont bien installées. Par ailleurs, la chaîne MTV Russie (désormais gérée par Viacom) ne veut pas quitter la Russie et sera toujours présente dans les réseaux des opérateurs du câble et du satellite.

Lire également sur notre blog :

Via

Larry King rejoint la chaîne Russia Today

larrykingrt

Larry King, l’intervieweur américain qui a passé 25 ans avec CNN, va rejoindre l’équipe de la chaîne du Kremlin Russia Today (RT) sur laquelle il présentera deux programmes politiques: « Politics with Larry King » et « Larry King Now ». Les deux émissions produites par la société Ora.tv seront enregistrées dans les studios de RT à Washington.

« J’ai toujours été passionné par le gouvernement et les questions qui comptent pour le grand public ; et je suis ravi de cet occasion de parler de la politique avec des personnes les plus influentes à Washington et à travers le pays », a commenté le roi de l’interview Larry King (plus de 50 000 interviews pendant 56 ans de sa carrière).

Entre parenthèses disons que le programme « Larry King Now » a débuté sur Hulu aux Etats-Unis en juillet 2012 et continuera à y être diffusé.  En faisant renter les vedettes de journalisme RT fait encore un pas pour devancer ses concurrents sur les marchés américain et européen (je vous rappelle qu’en 2011, la RT est devenue la chaîne étrangère d’information la plus regardée sur les cinq principaux marchés américains).

Via

Lire également sur notre blog :

YouTube et la télévision russe

Sport, cuisine, voyage, animaux, séries, dessins animés, films d’horreur il y a du tout sur YouTube qui a récemment élargi son offre en autorisant les chaînes payantes sur abonnement. Tout est là pour que « la télérévolution » (changement global du mode de consommation des programmes TV) prônée par le fondateur de Google Sergey Brin se passe en Russie qui occupe la 5ème position pour le trafic mensuel en provenance de YouTube généré par 51 million utilisateur actifs.  Cependant, à la différence des Etats-Unis les chaînes thématiques YouTube n’ont pas encore percé en Russie; Beaucoup de questions se posent dont la plus importante est sur l’acceptation de payer pour un service dont les internautes bénéficiaient gratuitement depuis huit ans. 

YouTubeRus

Néanmoins, des chaînes de télévision russes, jusqu’à récemment très réticentes à ‘libérer’ leur contenu, commencent à s’agiter un peu plus en créant leurs propres chaînes YouTube. Très soucieuses de la chute des audience elles sont de moins en moins sceptiques par rapport aux nouvelles niches de distribution. En voici quelques exemples :

A la fin de 2012 Perviy Kanal avait signé un accord avec YouTube selon lequel la plateforme de Google a reçu les droits non-exclusifs sur quelques 3500 heures de contenu qui ont servi la base pour la création de la chaîne 1TV (+/- 140 000 abonnés).  D’autres services russes d’hébergement vidéo ont tenté d’obtenir le contenu de la première chaîne nationale (ex:  ivi.ru) mais aucun contrat n’a jamais été signé. Quand à YouTube, elle est devenue la première et la seule société légitime à diffuser le contenu de la chaîne sur Internet.

A la différence de Perviy Kanal, la chaîne NTV était assez présente sur l’Internet, car quelques-unes de ses émissions ont été diffusées sur les portails vidéo RuTube et Now.ru (les deux, comme NTV, appartiennent à Gazprom-Media). La création de la chaîne officielle de NTV sur YouTube (+/- 36000 abonnés) a été un prolongement de sa politique d’ouverture.

Rossya, la troisième chaîne de la grande ‘troïka’, est malheureusement le mauvais élève. Comme toutes les chaînes de la compagnie pan-russe d’État de télévision et de radiodiffusion (VGTRK), elle est très peu présente sur YouTube. Cela s’explique en partie par le fait que le contenu de la VGTRK a été longtemps représenté sur Zoomby.ru – un autre ressource russe qui avait un contrat d’exclusivité sur la distribution des programmes du holding ; Aujourd’hui ce n’est plus le cas, mais … bien que l’exclusivité ait été levée, le holding média n’a pas encore pu se mobiliser pour élaborer la stratégie de sa présence sur YouTube. Les résultats en témoignent :  les versions YouTube des chaînes thématiques de VGTRK (elle en a dix actuellement et réfléchit à la création de la onzième) ont été créées sporadiquement et rares sont celles qui dépassent la marque de 3000 abonnés. Les paroles du directeur adjoint de la VGTRK Dmitry Mednikov ne font que confirmer notre observation : « Nous donnons des miettes à YouTube.. – dit-il dans son interview à Cinémotion Lab, – notre principal partenaire reste Zoomby ».

YouTube gagne du terrain et commence à bénéficier de la notoriété non seulement chez les producteurs de contenu (chez certains la collaboration avec YouTube rapporte plus que la distribution classique) mais aussi chez les grande chaînes de télévision et des holdings médias. Si les dirigeants du groupe CTC Media ont tous été adeptes de la stratégie de distribution du contenu via son propre service de streaming (Videomore), ils commencent à s’incliner vers l’utilisation des services tiers. La chaîne YouTube de CTC Media compte plus de 46000 abonnés.

RussiaTodayYouTube

La chaîne RT – le meilleur élève de la fac ‘YouTube’ en Russie (835 000 abonnés)

De façons générale les sociétés de télévision russes ont compris que les téléspectateurs loyaux vont continuer à aller sur leurs sites-web ou bien brancher la télé à l’heure précise pour regarder leurs émissions préférées. Quand à d’autres portails vidéo, ils ne sont plus perçu comme des ennemis mais comme des ressources qui sont capables d’apporter à la chaîne des revenus supplémentaires sans trop compromettre leurs audiences. Malgré tout, le temps des chaînes  YouTube à péage n’est pas encore au rendez-vous. Même les chaînes les plus populaires sur YouTube n’y pensent pas encore. La chaîne d’information du Kremlin Russia Today en est la meilleur exemple. Très connectée, avec plus de 800 miles abonnés et le nombre de visionnage qui se rapproche du milliard elle réalise un chiffre d’affaire de $1,5 million de dollars issu de la collaboration avec YouTube (partage des recettes publicitaires) et, selon les communiqués de presse récents, ne veut rien changer.  Pour la majorité des producteurs russes à succès le partage des recettes restera le juste milieu pour l’instant.

Via

Lire également sur mon blog:

Une nouvelle chaîne 3D est lancée en Russie

HD_Media3D

A l’heure où l’industrie de la télévision se plaint de son manque de contenu au format 3D, la compagnie russe HD Media lance une nouvelle chaîne 3D, disponible 24/24h et 7j/7.

La grille de programmes de la nouvelle chaîne est composée de trois blocs : « Mouvement perpétuel » qui raconte les réalisations de la civilisation dans le domaine des transports; « Le monde de l’esthétique » qui se concentre sur l’industrie de la beauté, SPA, médecine esthétique, cosmétologie, etc. et le troisième bloc qui s’appelle « Terra Incognita » entièrement consacré aux mystères de notre planète.

Selon le communiqué de presse de la compagnie sa chaîne HD Media 3D a commencé sa diffusion en mode test depuis le 27 décembre 2012. Maintenant elle devient disponible dans les bouquets des opérateurs satellitaires, les réseaux câbles, mais aussi en streaming via le boîtier décodeur VINTERA.TV qui délivre le contenu sur tous les supports dont les téléphones mobiles sous iOS et Android.

Logo de la chaîne NTV 3D

Logo de la chaîne NTV 3D

C’est la deuxième chaîne russe entièrement disponible en 3D.  La première a été lancée en 2010 par NTV et a été cobrandée avec Panasonic jusqu’au novembre 2012 (son nom actuel est NTV-3D). A la différence de HD Media 3D qui se concentrera (dans le premier temps) sur infotainment, « la fille 3D » de NTV offre un choix plus large des programmes: films, documentaires, programmes de sport, musique ou animation.

Et quand au format ULTRA HD? 😉

Prenons une pause de … un an, peut-être, avant de revenir à ce sujet…

Source

Lire également sur notre blog:

 

La chaîne Ma planète passe devant Discovery en Russie

Moya_Planeta

Selon le communiqué de presse de Rossya-1 la chaîne « Моя планета » (Ma planète) est devenue la chaîne le plus regardée en passant même devant la célèbre « Discovery » sur le marché russe dans le segment : chaînes thématiques étrangères consacrées aux voyage, à l’exploration et à la découverte.

Bonne nouvelle pour la VGTRK qui s’entend à assurer ce succès en créant la version de « Ma Planète » en haute définition. Cette nouvelle chaîne de télévision dont la grille ne sera composée que des programmes sur la culture et la nature des différents pays du monde entier avec l’accent sur la Russie va être lancée en 2013 et s’appellera « Ma Planète-HD ». Le réseau de distribution de la chaîne va également augmenter car elle sera disponible au delà des frontières de la Communauté d’Etats Indépendants (la C.I.E.). Toutes les émissions seront produites par les équipes de « Ma Planète ».

Source

Pour info:

« Ma Planète » a été lancée en Novembre 2009. Ce projet ambitieux de VGTRK (une compagnie pan-russe d’État de télévision et de radiodiffusion) est devenu la première chaîne russe entièrement consacrée aux voyages et à la découverte émettant 24h/24. La programmation de la chaîne est majoritairement composée des documentaires de vulgarisation scientifique unis par l’idée commune : aider les téléspectateurs à apprendre plus sur notre planète et sur les gens qui y vivent. Les documentaires sur la conservation du patrimoine immatériel de l’humanité, sur la conservation de l’environnement passent en fil rouge dans la programmation de la chaîne.

NTV lancera cinq chaînes thématiques en 2013

NTV

En fin de compte, un groupe de télévision NTV (lui aussi) a cédé à la tentation en décidant de créer son propre bouquet numérique des chaînes thématiques. (Rappelons que le premier bouquet numérique a été lancé en 2005 par Channel One Russia sous le nom de « Télé-famille numérique »; Par la suite,  la compagnie pan-russe d’État de télévision et de radiodiffusion (VGTRK) s’est activement impliquée dans ce processus et depuis 2010 elle a pu produire 15 nouvelles chaînes thématiques).

Quand à NTV, elle envisage de produire cinq chaînes en haute définition et les rassembler sous la marque « Trend » ; Ainsi « Trend – Serialy » (les séries) va proposer un large choix des séries TV russes dont les plus récentes, « Trend – Pravo » (le droit) mettra un accent sur les magazines des faits divers, les enquêtes criminelles et les drames policiers. La troisième chaîne du bouquet va s’appeler « Trend-Zvezdy » (les vedettes) et sera entièrement consacrée aux nouvelles du show-business. Le répertoire de la quatrième chaîne « Trend-Fakty » (les faits) comprendra les documentaires, les fictions, les films historiques et les émissions d’infotainment.  La dernière chaîne « Trend – Lifestyle » organisera la grille conformément à son nom: les émissions sur la mode, le style, la santé,  la cuisine, les voyages y seront majoritaires.

Compte tenu de l’énorme potentiel de la chaîne NTV qui pourra faire la promotion de ses chaînes câbles à l’antenne le bouquet « Trend » peut compter sur la croissance rapide des abonnés. Tout dépend de la qualité des émissions…

Source