La série Bracelets rouges sera adaptée en Russie

8515_pulseras_rojasUne très populaire série espagnole Pulseras Rojas (les bracelets rouges), qui a également connu un grand succès d’audience en Argentine (Telefe) ce printemps,  va bientôt paraitre sur les écrans russes. Ceci est grâce a l’acquisition de du format par les société AVK Production et FILM.UA qui se chargeront de l’adaptation pour une des chaînes majeures en Russie (probablement pour Channel One Russia).

Pulseras Rojas a  été créée par Albert Espinosa pour la télévision catalane TV3. La série évoque la vie de plusieurs jeunes patients atteints de graves maladies. Au sein du service pédiatrique, Les Bracelets rouges revient avec humour et tendresse sur leur situation. Le désir de vivre et de surmonter l’adversité sont les moteurs de leur quotidien. En 2012, la première saison attrait jusqu’à 3.13 millions d’Espagnols sur Antena 3, soit 20.7% de part d’audience. Chérie 25 a proposé la première saison en France début 2013. L’Italie est le premier pays à avoir adapté cette fiction. Lancée devant 5.3 millions de curieux le 26 janvier dernier, Braccialetti Rossi captivait 6.25 millions d’Italiens dimanche dernier sur RAI 1, soit 22.4% du public.

Voir: Une épisode de Pulseras Rojas (sous-titres anglais)

Lire également sure notre blog:

Le format de TV3 est vendu aux Etats-Unis

Une très bonne nouvelle pour le marché des formats TV russes !

Après que le studio de production russe Yellow, Black and White avait vendu son format « La Cuisine » aux CBS Surdios International c’est la chaîne TV3 qui a pris le relais en finalisant un accord de vente pour son format « Udivi Menya » (Surprends-moi) avec Ricky Kirschner, le producteur et le créateur du programme « The Biggest Looser » pour NBC.

"Surprends-moi!" le format développé par TV3

« Surprends-moi! » le format développé par TV3

 Selon le PDG de TV3 Madame Daria Fialko, les négociations ont pris presque trois moi. « Le son de Ricky Kirschner, un fan des shows de la magie, avait découvert ce show russe sur Internet et l’a montré à son père. Ricky nous a contacté et c’est ainsi que l’affaire a été conclu » – a ajouté la directrice de la chaîne russe.  Le montant de l’accord n’a pas été relevé. Pourtant les spécialistes du secteur estiment qu’il s’agit de l’acquisition dont la valeur vacille entre 1,2 et 3,7 millions de dollars américains.

Le format « Surprends-moi » c’est le premier format que la TV3 a réussi à vendre à l’étranger. Madame Fialko a également déclaré que les négociations pour la vente d’autres formats originaux dont « La personne Invisible », « Les Chasseurs de Fantômes », « Les Psychosomatiques: une autre médecine » sont en cours.

Lire également sur notre blog:

Nouvelle initiative de création de la TV indépendante en Russie

« We don’t want to depend on anyone but our viewers. If you like what we do, if you believe in us as much as we believe in you, then Dozhd won’t disappear ». (TV Dozhd)

La chaîne TV Dozhd dont l’avenir est désormais engagé a lancé une campagne de financement intitulée « Les jours de l’Indépendance ». A partir d’aujourd’hui (Lundi 24 mars) et jusqu’à lundi prochain la chaîne espère de lever les fonds nécessaires à son existence. Pendant cette semaine le contenu de la chaîne (normalement payant) sera disponible gratuitement sur YouTube et sur le site officiel de Dozhd TV.

DozhdTVUne action pareille est devenue vraiment nécessaire suite aux évènements des derniers mois lorsque de nombreux annonceurs ont refusé de coopérer avec TV Dozhd suite à son exclusion des bouquets des opérateurs russes de la télévision payante. Comme résultat TV Dozhd a perdu près de 80% de ses revenus ce qui a mis son existence en question.

Les spectateurs sont invités à financer le média de quatre façons :

  1. acheter un abonnement (pour ceux qui l’ont déjà, il est proposé de payer un abonnement à un ami)
  2. acheter des souvenirs , comme un chandail, un t -shirt, une tasse, un sac etc. ou bien d’acquérir un droit d’assister au tournage de l’émission « Sobtchak vivant . « 
  3. transférer l’argent sur ​​un compte bancaire de la chaîne ;
  4. acheter un « badge  » (c’est-à-dire une sorte de part, une action) Un « badge » coûte 500 roubles minimum et peut être acheter en utilisant la carte de crédit sur Internet.

 « Malgré et contre tous nous comptons de survivre et nous survivrons si vous nous aidez. En fait, nous allons exister tant que votre soutien ne s’épuise … A la fin de cette semaine nous feront le bilan. Il se peut que nous sauront recueillir assez d’argent pour assurer l’existence de la chaîne pour un jour, pour une semaine ou pour un mois ; et peut-être pendant des mois, tout dépend de vous » –  a déclaré la rédaction de la chaîne sur son site officiel. Dans la lettre à son audience le collectif de la TV Dozhd se compare à la télévision publique dans le sens traditionnel : une chaîne sans publicité, financée par ses téléspectateurs.

Un vrai défit non seulement pour une chaîne, mais aussi pour la société russe qui peut faire un choix et dire « OUI » ou « NON » à l’existence d’une chaîne indépendante. Une perspective encore plus intéressante vu que la Télévision publique russe (TPR), lancée par le gouvernement il y a un an, n’a pas trouvé l’écho dans les cœurs de l’audience russe et n’existe qu’aux maigres subventions du gouvernement.

En Russie, il n’existe qu’un exemple du média qui existe grâce au croudfunding : le portail Colta.ru, créé par le site de l’ancienne rédaction d’openspace.ru. Le ressource est opérationnel depuis Juillet 2012 et ne fonctionne que grâce aux des fonds collectés sur le portail Planeta.ru. Est-ce que le même principe de financement collectif serait suffisant au fonctionnement de la chaîne indépendante nous le sauront très prochainement.

Source

Lire également sur notre blog :

Un allié du Kremlin fait main basse sur le « Facebook russe »

See on Scoop.itMédias en Russie

Le groupe Internet russe Mail.ru a annoncé, mardi 18 mars, l’acquisition de 12 % du capital du premier réseau social russe VKontakte (VK), ce qui lui permet de devenir l’actionnaire majoritaire du « Facebook russe », agité par un conflit entre ses propriétaires.

MailRu_VkontakteLe portail contrôlé par le milliardaire Alicher Ousmanov possède désormais 52 % du capital de VK après avoir racheté Bullion Development, société qui détenait cette participation pour un montant non précisé. Bullion était jusqu’à présent détenue par Ivan Tavrine, directeur général de l’opérateur de téléphonie mobile MegaFon, lui-même contrôlé par M. Ousmanov.

Conflit interne

Alicher Ousmanov, originaire d’Ouzbékistan et allié du Kremlin, est l’un des deux hommes qui monopolisent la propriété des médias en Russie, et de plus en plus celle des réseaux sociaux, depuis l’arrivée au pouvoir de Vladimir Poutine en 2000. Cette opération doit permettre au Kremlin d’étendre son emprise sur les médias.

Alicher Ousmanov, dont la fortune est estimée à 18,6 milliards de dollars (13,7 milliards d’euros) par le magazine américain Forbes, possède également le quotidien Kommersant et des investissements dans les télécoms et la production de minerai de fer et de d’acier.

Cette acquisition formalise le contrôle du milliardaire sur VK au moment où le réseau se trouve agité par un conflit entre son jeune patron Pavel Dourov, soutenu par Mail.ru, et le fonds d’investissement United Capital Partners (UCP), à la tête de 48 % du capital.

UCP accuse M. Dourov d’avoir utilisé les ressources de VK pour créer l’an dernier l’application de messagerie instantanée Telegram, indépendante du réseau social, qui a remporté un vif succès. A la fin de février, il a menacé de s’en remettre aux tribunaux pour résoudre le conflit.

See on www.lemonde.fr

L’avenir incertain de la Télévision publique russe

Finita la comedia

OTP_tv_finita_la_comedia

OTP – Obshestvennoe Rossiyskoe Televidenie (la télévision publique russe)

Le quotidien russe « Izvestia » a communiqué qu’à l’heure d’aujourd’hui plus que la moitié du personnel a quitté la Télévision publique russe (TPR). Le directeur général Anatoly Lysenko a ainsi commenté la situation:

« Nous ne licencions personne. La réduction de l’effectif se produit dans le cadre de restructuration. Les uns voient leurs contrats qui arrivent à leurs termes et ne seront pas reconduits, d’autre quitte l’entreprise par leur propre volonté ».

Lancée en 2013 sur l’initiative du président Dmitri Medvedev, la chaîne de TPR (OTP en russe) n’a jamais eu un succès quelconque. Malgré les grands privilèges accordés (par exemple une place réservée dans le premier multiplex russe) la direction de la TPR n’a pas cessé de se plaindre du financement insuffisant et n’a jamais su trouver un modèle économique alternatif aux subventions provenant du budget de l’Etat (il était initialement prévu que le canal sera financé par les téléspectateurs). Le résultat logique de la politique menée par la direction de la chaîne serait la disparition totale de la Télévision publique du paysage médiatique russe. 

Alors, direz-vous, pourquoi la télévision publique n’a pas de chance en Russie ? Je vous propose de parcourir nos 3 articles ci-dessous pour avoir la réponse:

Et pour vous divertir un peu :

PS:  en guise d’exemple je voudrais vous citer une chaîne privée Dozhd qui n’a pas gaspillé les subventions de l’Etat et a dépensé beaucoup moins d’argent sur sa propre production que la TPR sur les acquisitions. Résultat? Dozhd TV qui (hélas) reste toujours sous le risque d’interdiction pour les motifs politiques est devenue quasiment autosuffisante tandis que la TPR n’est jamais sortie de la stagnation.

Les JO à Sotchi ont rapporté 2 milliards de roubles aux chaînes TV russes

Bonjour Chers lecteurs,

Cela fait longtemps que je n’ai pas dit un mot sur les médias en Russie ce qui est dû au charge de travail que j’ai actuellement. Je m’excuse auprès de vous pour l’irrégularité de mes postes et je vous invite à m’envoyer un petit message si un sujet particulier vous intéresse. Entre temps,  j’ai décidé de tourner la page des JO à Sotchi 2014 en vous proposant quelques stats intéressantes…

SochiBroadcasting

Il est connu que les événements de cette taille attirent des grands annonceurs qui remplissent les caisses des diffuseurs. Les JO à Sotchi ont également généré plus de 2 milliards de roubles (plus de 40 millions d’euro) en recettes publicitaires ce qui a permis aux chaînes de télévision Rossya 1, Rossya 2 et Channel One Russia de rembourser les frais engagés pour l’acquisition des droits de diffusion (1,6 milliard de roubles). La banque russe Sberbank (Caisse d’Epargne) est devenu l’annonceur le plus actif des Jeux Olympiques.

D’après l’étude de « Quendi RusMediaAudit » la première chaîne russe (Channel One Russia) a obtenu entre 55-65% de recettes en attirant 29 grandes marques contre 18 pour la chaîne du holding VGTRK Rossya 1. Quand au prix du spot publicitaire, c’est aussi Channel One qui détient le record: plus de 250 000 roubles HT (50 000 euro HT) pour un point GRP (« gross rating point » correspond au nombre moyen de contacts publicitaires obtenus sur cent individus de la cible visée) lors de la cérémonie d’ouverture et de clôture.

Audience booster par excellence. 

ChelVtykaetAu total, selon les estimations de TNS Russie, plus de 63,7 millions de Russes, soit 93,5 pour cent de l’audience de la télévision russe, ont suivi les Jeux Olympiques du 7 au 23 février 2014 La cérémonie d’ouverture a elle seule a attirée 40,8 millions de Russes. Belles performances, rien à dire.  Une très forte augmentation de l’auditoire a été remarqué sur toutes les chaînes qui diffusaient des épreuves olympiques. Ainsi, la part d’audience 18+ de la chaîne Rossya 1 a augmenté de 14% dans la période pré-olympique pour atteindre à 16,5% au cours des Jeux. Quand à sa sœur Rossya 2, une chaîne publique entièrement consacrée à la diffusion des événements sportifs, son audience a fait un bond de 2% à 4,9% ! A ne pas oublier la part d’audience de la chaîne thématique à péage Sport 1 qui a bondi de 0,2% à 1,1% soit plus de cinq fois.

Et en France? 

Les diffuseurs exclusifs des JO France 2 et France 3 ont gagné respectivement 400 000 et 200 000 téléspectateurs quotidiens : l’audience moyenne de France 2 pendant les deux semaines des JO a monté à 1,7 million de personnes ( 17,3%) par jour contre 1,3 million (13,9%) pendant le mois précédant les JO. Pour France 3, l’audience moyenne a atteint 1,1 million (11,1% de l’audience) pendant les Jeux contre 907 000 (9,5%) le mois précédent (source).

Deuxième écran en plein boom.

Les chercheurs ont également noté un intérêt accru pour les Jeux Olympiques sur Internet. Ainsi, l’application de VGTRK pour les écrans connectés (dont les téléviseurs avec la technologie SmartTV) a été installée  par 7 millions d’internautes parmi lesquels se trouve votre aimable serviteur 🙂  Le portail sportif Sportbox a attiré plus de 15 millions d’utilisateurs uniques pendant la période des Jeux Olympiques (2 millions d’utilisateurs par jour en moyenne, un visiteur sur cinq a consulté la ressource à partir d’un appareil mobile).

A lire également : 

Le seigneur des anneaux aux JO de Sochi: un saga continue…

« …Les gros chiens diront, et pour cause : « C’est un carlin qui se défend ! II faut qu’il soit fort, puisqu’il ose aboyer contre un éléphant ! « 

       ( Ivan Krylov, « Eléphant et le carlin », Fables)

olumpiarongad-sotsi-67771295

Sochi, Сочи, Sotchi… c’est le sujet qui envahit actuellement tous les médias. Certains se concentrent sur la performance des meilleurs athlètes, d’autres courent auprès des scandales : des hôtels hors normes, des pistes trop dangereuses, et au final, un anneau olympique qui ne s’allume pas pendant la cérémonie de l’ouverture. Le dernier incident, d’ailleurs, a engendré une large polémique autour de la censure, de la liberté de la presse en Russie, car le couac est passé inaperçu pour les téléspectateurs russes (les images de la cérémonie ont été diffusées avec une quinzaine de secondes de retard par rapport au direct depuis le stade. Ce temps a permis à la télévision russe de remplacer le direct par une image de la répétition pour camoufler ce ratage).  

« Censure! Tricherie! et … sacrebleu Poutine et ses jeux pourris »  – voilà ce qu’on pouvait lire dans la presse  française quelques minutes après cet incident. Et vous savez quoi? Y-en-a marre de ces journalistes ignorants assoiffés des scandales dont le but est d’accuser la Russie à tord et à travers pour rester du bon côté de la tendance (voir mon épigraphe en haut).  Mais, commençons par le début :

7692185Quelle censure ?  

Même le producteur de la cérémonie d’ouverture des jeux Olympiques de Sotchi l’a reconnu. «Lorsque que nous avons compris avant tout le monde, en quelques secondes, que le cinquième anneau ne s’ouvrirait pas, nous avons décidé d’utiliser l’image de la répétition», a déclaré le producteur Konstantin Ernst dans la nuit de vendredi à samedi, après la grandiose cérémonie d’ouverture des jeux. «Nous n’essayons pas d’en faire un secret, il n’y a là rien de scandaleux», a estimé M. Ernst, également patron de la chaîne de télévision pro-pouvoir russe Pervyi Kanal.

Et si vous appelez cela la censure, alors comment qualifierez-vous la décision des chaînes françaises de ne pas monter leur chef d’état ivre lors d’une conférence de presse au sommet du G8 ? (un rappel) Ou bien une nouvelle plus récente?

Quelle tricherie ? 

Oui, d’accord, un anneau ne s’est pas allumé ce qui a gâché un peu l’atmosphère pour les spectateurs présents au stade Fisht à Sochi. La direction de la chaîne russe a décidé d’intervenir pour que leurs téléspectateurs ne soient pas déçus. Point.

Vous avez cherché le scandale? Vous l’avez eu à la France 2. Une autre chaîne a décidé autrement ce qui ne vous concerne point. Et pour vous dire la vérité … il y avait pire. Vous pouvez lire cette histoire sur mon blog, ou bien celle-ci, ou encore celle-là pour avoir l’idée de la tricherie et de la censure à la télévision qui dérangent.

Sacrebleu Poutine et ses jeux pourris ? 

Complètement hors sujet. La cérémonie d’ouverture (bien supervisée par le président russe) a été un spectacle grandiose dépourvu de la politisation extrême et de la propagande quelconque. Les organisateurs ont su monter la culture russe et l’histoire de la Russie au-delà des clichés « mishka, matreshka, vodka, balalaika ». Et je les en remercie. Mieux que cela, Monsieur Poutine, autant critiqué pour ses propos anti-gay, a agit comme un vrai troll en invitant  le groupe russe d’électro-pop t.A.T.u., formé par deux chanteuses connues pour leurs mises en scènes et vidéos de relations lesbiennes, à la cérémonie d’ouverture des jeux Olympiques de Sotchi. Et (oh my God!) pendant la cérémonie, la délégation russe a défilé sur un mix de Queen (carton jaune) et d’une chanson de t.A.T.u.  (carton rouge!)

Quel beau message à tous les journalistes-empesteurs qui ont tant spéculé sur ce sujet avant les JO et qui continuent à se plaindre de la mauvaise organisation des jeux et de leurs conditions de travail à Sotchi. Mais nous, nous connaissons bien qu’un mauvais ouvrier blâme toujours ses outils, n’est-ce pas… Pour eux, j’ai un nouveau sujet à développer: Savez-vous pourquoi c’est l’anneau rouge qui ne s’est pas allumé ? 🙂 Cherchez la réponse est sur l’image ci-dessous. Et bon fin weekend!  

L'anneau rouge symbolise bien l'Amérique.

TIP: L’anneau rouge symbolise  l’Amérique

JO 2014 à Sochi: préparez vos télés !

Près de 90 pays, 3.000 athlètes, autant d’accompagnateurs, 13.000 journalistes: voici quelques-uns des principaux chiffres des jeux Olympiques d’hiver organisés à Sotchi qui vont commencer dans quelques heures (début de la cérémonie à 20:14 temps de Moscou).

Trois compagnies russes ont acquis les droits de diffusion des Jeux Olympiques 2014 à Sotchi qui seront diffusés sur les 11 chaînes : « Channel One », « Rossya 1 » et « Rossya 2 » et « Sport 1 HD » de VGTRK, ainsi que les sept chaînes du groupe NTV (les chaînes à péage de la famille NTV-PLUS sont incluses).

Sochi2014_CommencentAu total plus de 200 diffuseurs vont assurer la couverture des XXIIe Jeux Olympiques d’Hiver à Sochi.

En France, durant la quinzaine olympique, France Télévisions va consacrer deux cents heures de direct aux épreuves de Sotchi, soit quatorze heures par jour, de 7 heures à 21 heures. Il faut également ajouter neuf cents heures sur Internet avec un site dédié (FranceTVsport.fr/les-jeux-olympiques), où il sera possible de suivre quatre épreuves simultanément sur le même écran.

Et que les meilleurs gagnent !

Voire également l’infographie liée à ce sujet:

On revient après une courte page de publicité!.. Vraiment?

Tout le monde connait cet avertissement à la télé qui nous demande de ne pas changer de chaîne pendant la courte pause publicitaire. Mais que faire si la pause se prolonge?

Rossia_Pub_Champion

La Russie devient un leader incontestable par rapport au volume de la publicité diffusée à la télévision. Selon une étude menée par l’agence média Initiative le nombre hebdomadaire d’annonces commerciales par téléspectateur augmentait légèrement depuis trois ans : 441 en 2010, 444 en 2011 et 447 en 2012. Cependant, 2013 est devenu témoin de la prolifération publicitaire sans précédent: 470 spots par semaine et par téléspectateur ce qui est 20% supérieur à la moyenne mondiale! Pourtant, le temps de la pause publicitaire n’a pas beaucoup bougé. Où est le problème ?

Cela est principalement du à une hausse des tarifs du temps d’antenne (+15% en moyenne selon l’agence Media First). Les annonceurs, touchés par la crise économique, y ont régit par le raccourcissement de leurs spots publicitaires ce qui a fait des troues dans les blocs de publicité prévus par la grille des programmes. Le résultat ? Toutes les chaînes du marché sans exceptions se sont précipitées pour combler les lacunes. Ainsi, Disney a enregistré la croissance de 90% en volume de la publicité par rapport à l’année dernière. D’autres chaînes thématiques (ni généralistes) ne sont point des exceptions à la règle : Domashniy (+16%), TV3 (+13%), Peretz (+11%). 

Au final, l’annonceur a encore plus de mal d’atteindre le public ciblé qu’auparavant. Selon les experts de Initiative, 10% de téléspectateurs russes ont tendance de changer la chaîne pour ne pas regarder la publicité. Cette chiffre est encore plus importante quand il s’agit de ceux qui ont cessé prêter leur attention à la pub qui envahissent tous leurs écrans : mobiles ou fixes. Le consommateur devient immunisé contre la publicité, en quelque sorte ce qui est un signe inquiétant.

Personnellement j’ai fait un test pendant le weekend dernier en regardant les 10 chaînes de la télévision russe diffusée en clair. La différence s’est faite sentir au bout de 30 minutes de visionnage. Comme on dit, trop de pub tue la pub …

Source

PS: Pendant les vacances de Noël les chaînes russes ont gagné 2,85 milliards de roubles (6 milliards d’euro) contre 2,45 milliards en 2013. Sochi 2014, Comité International Olympique, Pampers, Microsoft, Sorti, M-Vidéo, Google ont été les marques les plus annoncées à la télé pendant cette période.

E! Entertainment Television arrive en Russie et C.E.I.

La semaine dernière nous avons appris que le holding CTC Media préparait le lancement d’une nouvelle chaîne thématique pour les jeunes filles en rentrant en en concurrence directe avec U TV. Et bien, il paraît que cette part de gâteau (les jeunes filles russes) devient de plus en plus convoitée par les médias, car une autre chaîne totalement people de Universal Networks International (UNI) a décidé d’apporter sa chaîne « E! » en Russie et dans les pays la Communauté d’Etats Indépendante (C.E.I.).

E! Entertainment Television

E! Entertainment Television bientôt en langue russe

La chaîne dont la programmation s’articule autour d’actualités divertissantes, de rumeurs, de critiques de musique et ses shows de marque comme « L’incroyable Famille Kardashian », « Fashion Police », ainsi bien qu’une nouvelle émission de télé-réalité inspirée par Instagram et Tumblr #RichKids of Beverly Hills seront disponibles en langue russe dans le deuxième trimestre 2014. 

Créée en en 1987 sous le nom de Movietime, rebaptisée ensuite en 1991, la chaîne E! est aujourd’hui disponible en 26 langues à plus de 180 millions de foyers dans 150 pays du monde entier.