Le fondateur de la première chaîne éco – environnementale internationale mouvement Terra Viva, dont le président est Nikolay Drozdov. Dans un premier temps, la chaîne sera diffusée sur l’Internet. Mais nous sommes en train de négocier avec les chaînes RTR et régional. En Juin, va ouvrir son propre studio de télévision dans la ville de Sotchi.

Canal de l’environnement va parler des expéditions de scientifiques font des émissions en direct sur ​​les réserves, la projection de films sur la nature. « Ce canal est l’un des premiers exemples de la télévision publique – a rapporté le service de presse du mouvement environnemental. – Il est destiné au public le plus large possible, les gens de tous âges, nationalités et les groupes sociaux, indépendamment de leurs origines mentales, culturelles et économiques. L’objectif principal du projet – pour créer un espace unique et global des médias de l’environnement ».

Publicités

Sur les pages de son blog Fred Abrachkoff nous fait découvrir un film des cinéastes russes du début du siècle dernier: « Cagliostro ».

 Comme on pouvait s’y attendre, cette production de prestige de l’année 1927 était un film perdu (comme, hélas, les 2/3 de la production muette mondiale). Il ne restait qu’une moitié de copie, en 9, 5 mm, provenant de copies « Pathé-Baby » ! La Cinémathèque Française, malgré tout, s’ y est collée ! Et le résultat est là , incomplet mais REGARDABLE. (Voir un extrait: http://youtu.be/uqGiLdhHffM)

 « Cagliostro » est un film produit par la mythique firme Albatros, fondée par des russes blancs, qui, en fuite, sont venus se réfugier en France, à Montreuil, en 1920; En quelques mois, cette firme va devenir une des plus renommées du pays, faisant travailler aussi bien des exilés, tels le comédien Ivan Mosjoukine, le réalisateur Victor Tourjansky, que d’ambitieux débutants nationaux , tels Marcel l’Herbier, avec « Feu Mathias Pascal », en 1924, ou le jeune René Clair, et ses « Deux Timides  » en 1928.

Malgré un succès international toujours grandissant, les Films Albatros vont être durement touchés par l’arrivée du parlant : le coût de production des films , déjà important, grimpe d’un coup, et les nombreux comédiens russes ne peuvent plus y être employés, à cause d’un accent trop prononcé. L’identité de la maison en prend un coup.
Le dernier film important produit par la firme date de 1936 : « Les Bas-Fonds » de Renoir, d’après l’oeuvre… du russe Maxime Gorki !

Albatros s’éteint à l’aube de la Seconde Guerre Mondiale. Elle restera un jalon important pour la première génération de cinéastes français. Et , très vite, la Cinémathèque  naissante s’attachera à faire connaître et à montrer ces films oubliés. On voit que cette oeuvre continue …

Si ce sujet vous intéresse nous vous invitons également de consulter l’exposition virtuelle de la Cinémathèque française « Le Cinéma Russe en Exil »:

http://www.cinematheque.fr/expositions-virtuelles/albatros/index.htm# Vous n’en serez pas déçus.

Radu Mihaileanu présidera le jury du 21e festival du cinéma russe à Honfleur

See on Scoop.itMédias en Russie

Le réalisateur du Concert présidera le jury du 21 e festival du cinéma russe, du 26 novembre au 1 er décembre à Honfleur.

 

Radu Mihaileanu

 

Si plusieurs stars du cinéma russe sont déjà passées au festival honfleurais, elles étaient rarement connues du grand public français. Mais après la venue l’an passé d’Alekseï Guskov, le fameux chef d’orchestre du Bolchoï dans Le concert (2009), c’est au tour de son réalisateur, Radu Mihaileanu, de faire l’honneur de sa présence. Il présidera même le jury du festival.

 

Les cinéphiles ont certainement vu d’autres de ces films comme Va, vis et deviens(2005) ou La source des femmes (2011), dans lequel les femmes d’un village du Maghreb revendiquent l’égalité avec leurs maris en faisant une grève du sexe, sélectionné au Festival de Cannes 2011.

 

Mélanie Doutey

 

Voilà un autre atout pour le festival 2013, puisque le président du jury sera assisté par l’actrice Mélanie Doutey, mais aussi la productrice Mei-Chen Chalais, les journalistes Paul Amar et Norbert Balit, ainsi que de l’acteur Yannick Debain.

 

La programmation

 

Sept films seront en compétition pour le prix du meilleur film dont La Honte, inspiré du drame du sous-marin Koursk ou encore The Major, carton au box-office russe et l’un des rares qui sortira dans les salles françaises en novembre. (Nous reviendrons sur la programmation dans une prochaine édition).

Le public pourra également voir des films hors compétition, des documentaires et des films d’animation pour enfants.

See on news.google.com

Une série russe sur la Seconde guerre mondiale censurée

See on Scoop.itMédias en Russie

shtrafbat

Le réalisateur de la série Shtrafbat Nikolaï Dostal attaque l’audiovisuel public russe. Selon lui, la chaîne Rossya 1 a coupé des scènes et des mots grossiers de sa série lors de sa dernière diffusion. À terme, le programme pourrait bientôt être interdit à la télé. En cause: un projet de loi visant à punir les auteurs de mensonges sur les armées anti-hitlériennes pendant la Seconde guerre mondiale.

Dans une lettre ouverte au directeur général de l’audiovisuel public russe, publiée jeudi, Nikolaï Dostal juge « regrettable de voir lors de la dernière diffusion de Shtrafbat (abréviation de « Bataillon disciplinaire » en russe) sur la chaîne Rossya 1, qu’une censure non justifiée et illégale a été opérée ». Il explique que certains mots vulgaires et certaines scènes – dont celle du viol d’une jeune fille par un soldat soviétique, importantes selon lui pour le reste de l’histoire – ont été coupés de « manière grossière ».

Une loi pour contrôler le langage à la télé

La chaîne Rossya 1 a refusé de commenter l’information. La critique de télévision Irina Petrovskaïa a jugé qu’il s’agissait d' »une censure morale liée aux dernières lois restrictives » adoptées récemment. Le président russe Vladimir Poutine a notamment promulgué en avril une loi interdisant aux médias d’employer un langage vulgaire. La diffusion de la série intervient au moment où des députés du parti au pouvoir Russie Unie veulent introduire un projet de loi prévoyant des peines pour les auteurs d' »informations mensongères sur les armées anti-hitlériennes pendant la Seconde guerre mondiale », avait indiqué mercredi la journaliste Arina Borodina.

Elle a dit craindre que si cette loi était adoptée, la série ne pourrait plus être diffusée, « puisque n’importe quel député pourra qualifier les terribles histoires des héros de Shtrafbat de diffamation envers le pouvoir soviétique et les troupes de la coalition anti-hitlérienne ». Depuis la première diffusion de la série en 2004, « le pays a beaucoup changé, une génération a remplacé l’autre, les points de vue des gens et le contexte politique ont aussi changé », a-t-elle souligné. En Russie, une loi censure la violence dans les programmes pour enfants depuis le 1er septembre 2012.

See on www.lexpress.fr

Lire également sur notre blog :

Russia Today remporte la prestigieuse Nymphe d’Or à Monte Carlo

Image

Le présentateur de la RT Bill Dod (à droite) et le correspondent Egor Piskunov reçoivent la Nymphe d’Or pour le Meilleur Programme d’Actualités 24 heures/24 au Festival de Télévision de Monte Carlo.

Dans le monde de la télé la joie est grande car jeudi dernier (le 13 Juin 2013, quelle date !!!) la chaîne russe d’information en continu Russia Today a remporté la Nymphe d’Or au Festival de Télévision de Monte Carlo pour sa couverture de l’explosion du météorite au dessus de Chelyabinsk (Russie) survenue quelques mois plus tôt cette année (catégorie le Meilleur Programme d’Actualités 24 heures/24).

La RT, qui est récemment devenue la première chaîne d’information à avoir cumulé un milliard de vues sur YouTube, a également été nominée pour une Nymphe d’Or en 2012, mais c’est pour la première fois qu’elle reçoit ce prix prestigieux.

FÉLICITATIONS !

Pour info : La chaîne d’information Al-Jazeera  avait été nominé pour sa couverture des protestations dans le monde musulman après la sortie du film « Innocence des musulmans » sur YouTube, Quand à CNN, elle a été mis en avant pour le reportage en direct sur l’évasion du militant des droits civiques chinois Chen Guangcheng de sa résidence surveillée.

Un Programme d'Actualités 24 heures/24 est une édition spéciale couvrant un événement en direct. Le Programme inscrit dans cette catégorie consiste en la couverture d’un unique événement, tel qu'il se déroule. Il doit contenir au minimum 85 % d’éléments de direct, sans montage. Il doit être diffusé exclusivement par une chaîne d’informations en continue et ce dans les 24 heures suivant l'événement. Format: ne doit pas dépasser 10 minute (Source: site officiel du festival de Monte Carlo)

Lire également sur notre blog : 

Alexandre Nevski – un pur chef d’oeuvre à (re)découvrir

See on Scoop.itMédias en Russie

En 1938 le réalisateur russe se remet à travailler sur commande du régime stalinien. En l’occurrence la commande est Alexandre Nevski un film historique et épique de propagande inspiré par l’histoire réelle du prince Nevski …

 

Aujourd’hui Alexandre Nevski est devenue un véritable classique du septième. Un film qui a eu une influence considérable sur le septième art.

 

Eisenstein bien que paraissant encore moins à l’aise avec le parlant qu’avec le muet (cela dit il faut tenir compte des contraintes que le régime soviétique a imposé au réalisateur) signe un spectacle d’une immense qualité.

Un pur chef d’œuvre et un incontournable à voir absolument.   

Médias en Russie‘s insight:

Sur le blog Naveton Cinéma vous trouverez d’autres articles intéressants sur les oeuvres d’Eisenstein dont Que Viva Mexico et La Grève…

See on navetoncinema.canalblog.com

Des premières russes au MIPCOM 2012

Cette édition de MIPCOM 2012 doit être exceptionnelle en ce qui concerne l’implication des participants russes et voici pourquoi.

ANIMATION

Irina Mastusova, présidente de l’Association du Film d’Animation (AFA)

Pour la première fois les animateurs russes présenteront un front uni  en exposant leurs produits aux grands médias internationaux à Cannes. Le stand commun de l’animation russe, organisé par le Fond Cinéma et d’Association du Film d’Animation (AFA) à l’occasion du 100e anniversaire de l’animation russe ouvrira ses portes le 8 Octobre.

Ainsi, le centre de production « Ricky » vendra les droits pour ses films d’animation « Smeshariki. Begins », « Smeshariki 2 » et les séries « Smeshariki » et « code PIN ». Le studio « Wizart animation » présentera la série « Escargots » et un long métrage, « La Reine des Neiges », dont la première aura lieu le Décembre 31 cette année. La société « Macha i Medved » apportera la série « Macha et l’ours » ainsi que « Les contes de fées de Macha ».  « Master-film » amènera ses quatre feuilletons : »Le secret de la Tour Sukharev », « Holly & Dolly », « Zverushki-dobryushki », « La ville Tamis ». La société de production « Aeroplan » vendra les droits à la bande dessinée « Les Fiksiki » et « Fiksipelki. » Au total, les visiteurs  stand commun de l’animation russe auront la possibilité de se rencontrer avec les représentants de sept sociétés d’animation.

CINÉMA

Une autre « grande première » du MIPCOM 2012 est que les sociétés cinématographiques russes se tournent pour la première fois vers MIPCOM et commence à le considérer en  tant que panel des premières internationales. Et voici les preuves 🙂

– 8 Octobre, 12:00-13:30

La compagnie Central Partnership (la plus grande société indépendante dans l’industrie cinématographique russe) organise une projection de la première internationale « 1812: Ulankaya Ballada«  ( 1812: la ballade des Uhlans), une grande fresque historique sur la campagne militaire de Russie. Le film sera projeté lors de l’ouverture officielle du forum le 8 Octobre au Palais des Festivals de Cannes.

Voir la bande annonce du film (en russe)

– 9 Octobre, 13:00-15:00

La première projection internationale du drame de guerre de Karen Shakhnazarov « Le Tigre Blanc » (le film qui a été choisi par le comité des Oscars de Russie pour défendre le pays au plus célèbre festival américain dans la catégorie « Le meilleur film étranger »).

Voir la bande annonce du film (en anglais)

CONFÉRENCES

Finalement, la dernière nouveauté mais pas la moins importante est la participation de la Russie au DIGITAL MINDS SUMMIT (un évènement privé dans le cadre de MIPCOM où une cinquantaine de représentants de la direction générale de l’industrie mondiale du divertissement numérique sont invités à discuter des questions sensibles).

Voici quelques participants que vous trouverez à la table de discussion le 8 octobre à 10h00, Hôtel Majestic /mais attention! cet évènement est sur invitation seulement! /

Vladimir Nabatov, chef de projet chez X-Media Digital (l’un des leaders de la distribution de contenus médias en ligne). X-Media Digital est le plus important agrégateur du contenu YouTube en Russie (plus de 400 chaînes YouTube qui génèrent +/- 250 millions de vidéos vues par mois environs sont dans les actifs de la société). Vladimir aimerait explorer le sujet de la place de la Russie dans l’écosystème mondial de la création et de la consommation de contenu multimédia.

Serguei Kornikhin, Producteur Général de IVI.RU (cinéma gratuit en streaming) sera présent au DIGITAL MINDS SUMMIT de MIPCOM2012 et prêt à partager ses expériences avec d’autres acteurs du marché VOD, ainsi qu’à étudier les cas des meilleures options de SAV  (services à valeur ajoutée) associés à la VOD (des applications deuxième écran en particulier).

Anna Maria Treneva, Chef de la Direction des nouveaux médias du groupe « CTC-Media ».

CO-PRODUCTION

Elena Romanova, directeur du Département international du Fonds Cinéma représentera la Russie pendant la discussion « Coproduire avec le Canada » dans le cadre de l’événement majeur « MIPCOM Focus on Canada » qui se déroulera tout au long du MIPJunior (6-7 octobre) et du MIPCOM (8-11 octobre) et mettra en lumière l’excellence canadienne en matière de coproduction internationale.

Merci à RUSSIAN MIPCLUB pour les photos et l’information fournies.

Arrivée de la télévision couleur en Russie

Le 1 Octobre est la date particulière dans l’histoire de la télévision en Russie. C’est  exactement ce jour-là en 1967 que la Télévision centrale de l’URSS a diffusé sa première émission en couleur. La télévision en couleurs est née!

A l’époque, tous les habitants du pays n’avaient même pas de téléviseurs noir et blanc. Les deux systèmes se développaient simultanément et on ne savait pas si l’avenir appartiendrait à la télévision en couleurs. Mais le Gouvernement soviétique comprenait l’importance du moment. Dans les années 1950 les Etats-Unis, la France, l’Allemagne et le Japon ont déjà essayé plusieurs systèmes de télévision couleur en employant les appareils mécaniques et électronique et ont préparé des émissions pilotes.

Lev Leïtes, le spécialiste en chef du service de technologie du Centre de télévision «Ostankino»  a commenté la situation: « Il y a eu toute une série d’expérimentations en vue de choisir le système de télé-transmission  Notre Institut de recherche a inventé son propre système  nous avons essayé le système PAL ainsi que le système français SECAM. C’est le système soviéto-français SECAM qui a été finalement choisi. La diffusion des émissions a simultanément commencé à Paris et à Moscou ».

Comme nous pouvons le deviner, le problème du choix du système n’a pas été purement technique. Tout le monde comprenait que le choix de l’URSS déterminerait les tendances du développement de la télévision dans le camp socialiste. La visite officielle de Charles de Gaulle, la sortie de la France de la structure militaire de l’OTAN a joué un grand rôle pour Moscou. C’est ainsi qu’en mars 1965, la signature de l’accord SECAM sur la télévision en couleurs était un épisode important du dialogue Est-Ouest ; l’enjeu commercial était certes d’importance mais, au-delà, il s’agissait d’un signal politique déguisé : en adoptant le procède SECAM élaboré par des ingénieurs français, et non le procédé PAL mis au point dans les pays anglo-saxons, l’URSS affichait officiellement sa confiance dans la technologie française et dans une relation durable avec Paris.

C’est ainsi que la coopération soviéto-française a commencée. Les spécialistes soviétiques ont apporté leurs correctifs aux développements de leurs collègues étrangers. Les heureux possesseurs de téléviseurs couleurs ont apprécié tout de suite les avantages de la technologie de pointe tout comme les présentateurs, se souvient l’animateur légendaire Igor Kirillov.

Igor Kirillov – un journaliste, animateur et présentateur du journal télévisé de 1968 à 1991.

« Nous n’avions pas besoin de maquillage. Il fallait s’habiller autrement : le blanc et le noir se mariaient mal sur l’écran couleur. La chemise devait être beige, le costume – brun ».

Il y avait vers 1980 plus de 7 millions de téléviseurs en couleurs dans le pays et la production atteignait 3 millions de postes par an. La télévision en couleurs est bien rentrée dans la vie quotidienne du peuple soviétique.  Plusieurs générations ont grandi qui ne s’imaginent pas la vie sans télévision. Les téléviseurs ont évolué. Le mode de retransmission du signal a changé. On assiste partout au passage au numérique et on entend souvent les opinions sur la mort de la télévision  Or, ce n’est que l’une des étapes de son développement, croyez-nous…

A regarder:

Source

Vous pouvez rallumer votre télé

Bonjour chers lecteurs et chères lectrices! Nous voilà de retour des longues vacances (est-ce qu’elles peuvent être longues ?.:) et prêts à travailler.

Il ne s’est pas passé grande chose sur la scène médiatique russe, trop polluée par le scandale du groupe punk « Pussy Riots », et pourtant, quelques nouvelles n’ont pas pu échapper de notre champs de vision: le retour de Julian Assange à la RT, l’entrée probable de la Russie sur le marché des tablettes et (bien sûr) la nouvelle loi de censure appliquée aux émissions pour enfants qui pourrait faire disparaître des écrans de nombreux dessins animés y compris ceux des grands classiques du genre comme Disney et Soyuzmultfilm.

Tous ces sujets seront évoqués sur les pages de notre blog lors de cette semaine. Et en attendant je vous souhaite un excellent week-end et à très bientôt!

Vlad.